Avertissement !

Faîtes très attention de la date de publication de mes articles car les évolutions sur internet sont incessantes. Apparemment, l'heure de publication est fonction de la Silicon Valley. Les "liens hypertextes" sont susceptibles de changer comme le démontre actuellement le site internet de Bernard DEBRE.

A LIRE : L'INTERVIEW DU RAPPEUR EXLIMES +Deuxième interview d'Exlimes

Voir les évolutions de l'article Comment travailler et rester dans la légalité ?

Réponse du Service Consommateur de la Seita et commentaires sur la page Avez vous lu que "fumer tue" ?






samedi 14 juillet 2018

La recherche d'un ou plusieurs maître(s)

Beaucoup de gens ne veulent pas avoir de responsabilités et, pour cette raison, recherchent un ou plusieurs maître(s) dont ils chantent les louanges quand tout va bien mais dont ils recherchent la destitution quand cela ne correspond pas à leurs espérances. Cette mentalité de vouloir diviser le monde en deux catégories qui seraient les dominants et les dominés est une mentalité hostile à l'autonomie ou à l'indépendance individuelle. Hélas, beaucoup de fonctionnaires ont ce logiciel de "la lutte des classes" dans leurs gestions quotidiennes, ce qui au passage freine le développement de certaines activités lucratives ou non-lucratives dont les fonctionnaires sont pourtant tributaires, qu'ils en soient conscients ou non.      
 
Il est certes évident qu'un enfant ne peut savoir ce qui est bien ou mal et a besoin d'avoir des référents pour se construire sinon, il risque de mettre ses mains dans de l'eau bouillante, de mettre ses doigts dans des prises électriques, d'uriner n'importe où dans la rue, de se jeter du haut d'un immeuble avec une cape de Superman... Mais ce n'est pas parce qu'un enfant a besoin d'éducation pendant des années qu'il ne doit pas apprendre à parler, à écrire, à entendre, à lire et agir sauf à vouloir développer le nombre de "sauvageons". Il y a donc une transition indispensable entre le stade de l'enfance et le stade de l'adulte or, certains semblent ne pas le comprendre ou ne pas vouloir le comprendre, en considérant qu'il existerait des "enfants rois". 
 
Certains pensent que les Juifs sont nos maîtres et deviennent philosémites s'ils obtiennent des faveurs de la part de nombreux Juifs quand d'autres deviennent antisémites quand ils n'ont droit qu'au mépris d'une multitude de Juifs. Je ne suis ni philosémite, ni antisémite et j'essaye d'être maître de moi-même mais en ne négligeant pas le contexte dans lequel j'évolue.
 
Considérer que les Juifs sont nos maîtres, c'est déjà refuser de voir qu'il n'y a une trop grande diversité d'opinions chez les Juifs et c'est croire être en capacité de définir le mot Juif. Si Alain SORAL veut prendre des Juifs pour maîtres, comment peut il concilier les orientations de Moïse, Jésus, Elie Semoun, EricZemmour, Jacques Attali, Michael Youn, le Rav Dynovsisz... ?
 
Concernant le Rav Dynovisz, que je vous invite vivement à entendre sur son site internet, celui-ci estime, sauf erreur de ma part, qu'il ne faut pas penser d'abord à soi mais aux autres pour prendre le bon chemin. Si je me trompe à ce sujet, n'hésitez pas à laisser à commentaire. Mais peut être a t-il vécu dans une communauté qui le finançait pour étudier la Thora, le Talmud, le Zohar... cependant, quand on n'est pas financé pour effectuer des études bibliques, coraniques, constitutionnelles ou autres... la première des obsessions est de savoir comment payer son loyer, payer l'électricité, remplir son frigidaire, faire à manger, se laver... Ces choses peuvent paraître d'une fiable importance lorsqu'on reçoit des financements pour étudier ou faire des recherches mais le regard porté est très différent quand il faut faire des dépenses diverses et variées pour tenter de conserver la santé. L'eau, la nourriture, le chauffage... sont indispensables à la santé. Donc, avant de vouloir penser aux autres, il faut déjà être capable de s'assumer personnellement et c'est ici que la théorie des exploiteurs et des exploités est la plus grande débilité d'une grande partie de l'humanité.
 
Pour dominer, il faudrait avoir confiance dans les dominés, obtenir d'eux les bonnes informations afin de prendre les meilleures décisions, les gérer convenablement pour que le travail soit réalisé correctement, se fier aux conseils des gens de terrain qui ont parfois du mal à remonter... et non, je ne suis pas un dominant et ne cherche pas à le devenir.
 
Mais je fais tout ce qu'il est en mon pouvoir pour ne pas être un dominé ou un assisté car j'estime que cela correspond à une attitude puérile, à l'opposé de mon opinion anarchiste que je considère une attitude adulte. Tous ces petits chefs locaux, contents de leurs petits pouvoirs, veulent en abuser afin de maintenir cette minable "lutte des classes" et empêcher tout développement de la réelle démocratie, essentiellement directe. Ils ne s'intéressent pas aux idées politiques et prétendent avoir un avis mais "l'opinion publique n'existe pas".
 
La recherche d'un ou plusieurs maitre(s) nécessite de perdre énormément de temps à lire et entendre des gens aux opinions divergentes et l'intérêt de toutes ces études est justement de se faire son opinion, indépendamment de celle des autres.
 
Toutefois, cela ne doit pas nous faire oublier les rapports de force car que signifie l'indépendance ou l'autonomie quand certains ont pour obsession de dire que "c'est interdit" ou "c'est illégal" ou encore "c'est pas bien" sans jamais citer la moindre source de leurs prétendues interdictions ou avertissements. Il faudrait les croire sur paroles ou sur écrits mais il y a tellement d'éléments aussi inutiles que nuisibles dans de nombreuses déclarations que si le rapport de force est en ma défaveur, j'essaye de contourner l'obstacle dans la mesure du possible. Moi, je ne recherche pas un maître.
 
Oui, je pourrai accuser les Juifs, les Francs-maçons, le diable, le bon dieu, un démon, le président de la république, un ange déchu, des forces maléfiques... et pourquoi pas les français qui font des gosses au lieu d'adopter des chiens à la Société Protectrice des Animaux ? Car, dans l'objectif dominants et dominés, un chien vous obéira si vous le dressez correctement et vous serez en mesure de jouir de votre pouvoir de domination... La belle affaire !
 
La démocratie, ça s'apprend en formant des gens à être capables de penser, de parler, d'écrire et d'agir par eux-mêmes et certainement pas en leur apprenant la venue d'un homme providentiel qui probablement ne viendra jamais. Un homme seul ne peut pas résoudre tous vos interminables conflits et il faut avoir beaucoup d'espoir pour ne serait ce qu'y songer.
 
Je milite pour que les gens prennent leurs responsabilités mais ils sont tellement peur de se débarrasser de la Bible, du Coran ou de l'Être suprême comme le démonte le billet d'un dollar, leur monnaie papier de référence.
 
Je ne dis pas qu'il n'y a des phénomènes inexplicables mais je ne cherche pas à les expliquer car j'ai assez perdu de temps à essayer de comprendre chez les uns et chez les autres pour m'apercevoir que cela n'était que pure perte de temps. Donc, je laisse aux mystères aucune réponse.  
 
Donc, ne soyez pas dérangés si je veux profiter de mon existence et si vous voulez on peut parler ensemble de la bible, du coran, de la constitution, des lois, des décrets, de l'organisation judiciaire... et on verra qui voudra arrêter le premier parce que je peux parler de ces sujets pendant des années. Si le restaurant est vide, pourquoi pensez vous qu'il est complet ? Si vous empêchez les clients de venir, vous allez perdre votre travail et découvrir les "joies" de l'ARE, du RSA, des minimas sociaux...
 
Le 14 juillet devrait être une belle fête, en l'honneur d'une révolution proclamant des principes simples, pour ne pas dire simplistes, mais certains aiment bien les ambiances pourries et c'est leur manière de faire la fête. Il était possible "d'aller plus haut" mais comment trouver le bon site météorologique ? Pour l'enfant que j'étais, c'était bien la déclaration de 1789 mais pour l'adulte que je suis devenu, c'est un texte minable cependant, on ne s'intéresse pas à des choses complexes sans passer par des choses qui paraissent simples. Tout dépend du regard porté et, vu l'état d'esprit de certains, j'ai préféré aller manger du bœuf français chez McDonald's pour fêter le 14 juillet car le drapeau américain est également tricolore. Or, que serait la France et les USA sans les galeries La Fayette ?          

mardi 10 juillet 2018

Le football ou la preuve de la supériorité de l'intelligence humaine sur les animaux ?

Certains peuvent considérer à tort que le football est un sport fait par des crétins pour des crétins mais les bêtes ou les animaux ne sont pas capables de jouer au football avec leurs propres moyens, d'en comprendre les règles et je vais vous expliquer pourquoi.

Certes, on pourrait estimer que parler de plus 140 morts au Japon, du fait des intempéries, est plus important que de parler d'un match de football entre l'équipe de France et l'équipe de Belgique mais les masse medias s'adressent à des gens pour qui le ballon rond en plastique rempli d'un gaz est plus important que la vie de certaines "fourmis".

Aucun animal n'est capable à ce jour de fabriquer un ballon rond en plastique rempli de gaz. Aucun animal n'est capable à ce jour de fabriquer des vêtements et des chaussures à crampons. Aucun animal n'est capable de faire des lignes blanches aussi droites et encore moins de fabriquer une cage de football. Aucun animal n'est capable de fabriquer un sifflet ou des drapeaux. Et pour tondre le gazon, aucun animal n'est capable de fabriquer des tondeuses. Et puis, fabriquer un terrain de football nécessite de connaître les mesures standards et aucun animal ne sait mesurer au mètre près ou au centimètre près. Aucun animal n'est capable de fabriquer des stades avec de nombreux sièges. Aucun animal n'est capable de fabriquer des caméras et de retransmettre les images à la télévision...
 
Mais quel est l'intérêt pour les animaux de faire tout cela quand leur objectif principal est de s'abreuver, de s'alimenter, de se déplacer, de découvrir leur environnement, de se reproduire, d'éduquer généralement leurs petits le temps nécessaire et de permettre à leurs espèces de ne pas disparaître ? Si un chien est capable de courir derrière un ballon ce chien reste, pour le moment, incapable de comprendre les règles du hors-jeu dans le domaine du football et si on pouvait communiquer réellement avec des chiens, est ce que cette notion de hors-jeu les intéresseraient vraiment, sans une bonne pâtée en contrepartie ? Est ce que les otaries s'amuseraient avec des ballons sans le poisson qui va avec ? 
 
Comme pour de nombreux jeux, pour jouer au football, il faut plusieurs règles car sinon, de nombreux joueurs restent devant la cage adverse en attendant l'arrivée du ballon et tant pis pour la stratégie de la défense si elle a le mérite d'exister. Le sport a donc des règles et en boxe française, on ne peut pas faire usage d'un coup de chaussure de sécurité ou d'un coup de couteau et encore moins d'un tir d'une mitrailleuse... Le football permet donc l'initiation aux règles et donc à la discipline individuelle et/ou collective.   
 
N'avez vous pas remarqué qu'en France, il y a plein de terrains de football pour les amateurs qui n'ont pas les mêmes dimensions ? Car nous ne sommes pas nés sous la même étoile, certains n'ont pas de cage, pas de filet et pas de ligne blanche, ce qui rend difficile l'application de la règle du hors-jeu.   
 
Aussi, pour organiser une coupe de France ou une coupe du monde de football, il faut être d'accord sur de nombreux aspects des règles du football comme le font la FFF ou la FIFA. Cela nécessite des organisations et des accords. Et je n'évoque pas le droits de filmer, les sponsors, les publicités ou encore les taxes diverses pour le moment.
 
Par exemple, au niveau du basket, il faut savoir que les terrains en Europe et aux USA ne sont pas constituer de la même manière, même si, selon le journal LE MONDE, il y a des tentatives d'harmonisation au niveau international : Basket-ball : les règles de la FIBA penchent vers la NBA. Si ce sujet vous intéresse, pourquoi ne pas consulter le règlement du jeu de la FFBB ? Alors, pour s'entrainer, pas facile en extérieur et puis, les nains et les enfants ne peuvent pas dunker, sur la plupart des terrains, à moins d'utiliser un trampoline....
 
Ce qui est admirable dans le sport collectif et surtout le football (car il y a 11 joueurs par équipe), c'est cette possibilité de "jouer collectif" alors que la plupart des pays capitalistes, surtout la France, favorisent une mentalité individualiste. Là, où l'on trouve encore plus de travail d'équipe et de cohésion, c'est dans la musique classique puisque pour obtenir un orchestre symphonique, il faut différents musiciens qui jouent à chacun leurs tours sans suivre un BPM (Beat Per Minute) constant. Cependant, dans la musique classique, il y a un chef d'orchestre qui prépare les musiciens afin d'obtenir la musique la plus parfaite possible alors que dans le football, les joueurs doivent prendre des initiatives en fonction de nombreux aléas, malgré la présence d'un entraîneur. Si l'entraîneur disait aux joueurs d'aller à droite ou à gauche, l'équipe adverse pourrait connaître la stratégie.
 
Puis derrière, le football, il y a tout une partie business : vente de tee-shirt, vente de bières dans les bars, publicité à la télévision, vente de places dans le stade, fabrication de stades (Stade de France), agents de sécurité à l'entrée, caméramans, journalistes sportifs, paris sportifs... et bien évidemment, les Etats n'oublient pas de prélever un pourcentage sur tout cela, notamment pour permettre aux policiers d'être présents si nécessaire... mais pas seulement.
 
Alors, on comprend que derrière ce sport aux règles qui pourraient sembler un peu stupide se cache des mathématiques (métrage, paris, vente, taxes...), différentes compétences industrielles, des organisations et donc toute une complexité économique. La natation est déjà moins soumises aux règles... 
 
Cependant, est ce qu'il est plus intelligent de passer son temps devant une télévision ou sur un terrain de football au lieu de découvrir la variété des espaces naturels sur terre comme le font certains oiseaux ? Est ce que l'intelligence se mesure à la capacité de fabriquer de manière industrielle comme par exemple les armes de destruction massive ou bien se mesure t-elle à la capacité de permettre à la vie de perdurer et aux espèces de se reproduire ?   
 
Et au final, que sont l'intelligence et la bêtise ? Et pourquoi accepter des règles dans le football quand on ne veut pas en appliquer en économie ?  

lundi 9 juillet 2018

L'absence d'organisation de la langue française et son impact sur "l'organisation judiciaire" en France

L'importance des mots est relative à la signification qu'on donne à ces mots or, durant toute son histoire, la langue française a été créé à l'image de l'Etat Français. De l'extérieur, elle semble bien organisée avec des outils permettant de connaître les définitions exactes comme à l'extérieur de l'Etat Français, on pourrait croire qu'il existe des règles applicables et appliquées. La ville de Paris est tellement magnifique que certains disent qu'elle est magique...
 
Il faut étudier le fonctionnement théorique puis réel des institutions pour s'apercevoir que l'apparente organisation de l'Etat français n'est rien d'autre qu'une apparence et que la théorie a peu d'intérêt dans la réalité. Il suffit de rechercher les sources du droit pendant au moins 5 ans de son existence pour comprendre qu'il est impossible de comprendre les règles. Seuls les ignorants sont persuadés qu'il existe des règles auxquels il faudrait se soumettre et ils sont souvent les premiers moralistes à venir dire "la loi".  
 
Tous ces ignorants parlent de règles du matin au soir sans jamais prendre la nécessaire précaution de citer leurs sources comme s'ils estimaient, avec un orgueil démesuré, être en mesure de les interpréter alors qu'ils n'ont jamais fait l'effort de consulter la moindre de ces obligations juridiques.
 
Où peut on concrètement consulter les règles de la République Française et en particulier les sources authentiques de ces règles ? A cette simple question, je n'ai rencontré aucune personne être en mesure de me répondre mais par contre, dès qu'il s'agissait de dire que c'était interdit ou illégal ou que c'était de la compétence d'un autre service, il y avait une foule de personnes qui s'empressait pour venir sortir leurs médiocres interprétations de la constitution, des lois et des décrets car ils avaient un emploi supérieur à ma situation de chômeur ou de smicard. Comment, dans ces conditions, ne pas douter de la valeur des fondements mêmes de la démocratie indirecte ?   
 
Pour tenter d'être court, le Ministère de la Justice ou un échelon de celui-ci a décidé de ne pas me conserver au sein de ses effectifs, préférant de baser sur les déclarations de collègues qui n'ont pas étudié le droit jusqu'au diplôme du Master, contrairement à moi, mais qui étaient les premiers à vouloir participer aux fonctions de juger, emprisonner, interner, séparer les enfants de leurs familles... tout en portant une croix pour certains. La portée de leurs actes semblaient moins les préoccuper que leurs congés, leurs pauses café... Cependant, j'espère pour eux qu'ils n''imaginent pas être à l'abri de la vieillesse, de la maladie, des fabricants de médicaments, des docteurs, des fabricants d'armes, des fabricants d'avions, des pilotes d'avions, des centres commerciaux, des agriculteurs... Ils s'imaginent supérieurs et face à moi, c'est une évidence mais je ne suis pas tout seul sur terre.   
 
Sur quoi se fondent ces fonctionnaires du Ministère de la Justice pour appliquer les lois, les décrets et ainsi se soumettre à la hiérarchie directe et à la hiérarchie indirecte quand celles-ci sont véritablement capables de ne pas se contredire ? Comment voulez vous qu'un fonctionnaire du Ministère de la Justice qui n'a pas étudié l'organisation judiciaire puisse savoir comment faire fonctionner un tribunal à son petit niveau ? Et au lieu d'admettre leur ignorance, beaucoup ont la certitude de ne faire qu'appliquer des règles émanant de Paris. C'est tellement facile de dire que cela provient de Paris mais c'est tellement plus difficile de dire comment c'est venu de Paris, par quel canal. Et pour quelle raison, je ne peux pas travailler et vendre où je veux puisque on veut que je paye des factures ?
 
Durant mon enfance, certains français se moquaient du téléphone arabe mais ils semblent ignorer qu'ils font eux-mêmes usage de ce "téléphone arabe" au quotidien dans leur semblant d'organisation judiciaire, de telle sorte qu'entre les propos tenus sur la LCP et l'application sur le terrain, il y a eu tellement d'intermédiaires qu'on a pas l'impression qu'ils ont entendu la même chose. Ca viendrait de Paris mais ça serait passé par tellement de fonctionnaires qu'au final, ça ne ressemblerait plus du tout aux lois votées par les élus du Parlement, lois seulement vues ou entendues à la télévision. Et Legifrance n'est pas certifié pendant ce temps comme le site du Service public n'est pas mis à jour. Et beaucoup de tribunaux ne reçoivent pas les documents du Journal Officiel quand la taille de leurs bibliothèques/médiathèques fait pitié à voir. 
 
Le pire dans tout cela, c'est que leurs contradictions entre leurs hiérarchie directe et indirecte trouve sa source dans la langue française où règne une absence totale d'organisation. Ainsi, plusieurs sociétés privées éditent chaque année de nouveaux dictionnaires avec une multitude de mots polysémiques et souvent contradictoires. A cela s'ajoute une Académie Française qui réalise un dictionnaire tous les 50 ans environ et qui n'est pas en capacité de faire face aux innovations annuelles. Quelle dictionnaire choisir puis quelle définition choisir ? On a le choix ? J'ai entendu des voix, c'est exact mais vous, êtes vous sourds ? Alors, pourquoi regardez vous la télévision ou entendez vous la radio ? N'est ce pas pour entendre la ou les voix de votre ou vos maître(s) par le biais des sillons ?  
 
Prenons l'exemple d'un texte écrit en 1958, allez vous prendre un dictionnaire de 1958 (si oui lequel ?) ou un dictionnaire de 2018 pour définir le mot "attachement" ? Ca semble d'une faible importance quand on ne fait pas usage de son cerveau et pourtant, c'est tout le contraire.
 
Et plus la France est grande au niveau territorial, plus il est difficile d'avoir une langue commune comme le démontre la langue corse et les langues créoles, sans avoir une organisation centrale s'intéressant notamment à la définition des mots et pas seulement de manière littéraire tous les 50 ans. L'Académie Française, cette institution obsolète, qui parle de Dieu dans de nombreuses définitions est remplie de vieux "Immortels" travaillant pour des vieux qui se croient "éternels". Pourquoi, malgré les souffrances de la vieillesse, s'accrochent ils à la vie s'ils sont immortels ou éternels ?  
 
La désordre de la République Française est en partie la conséquence du désordre de la langue française mais personne n'osera vous le dire dans les mass medias car cela irait contre leurs désirs de manipulations dans le cadre d'une "économie de marché" où on veut nous faire marcher...
 
Voilà pour je suis anarchiste ! Pour imposer aux citoyens de participer à la rédaction des obligations juridiques et ainsi les faire participer à l'établissement des règles acceptées par la majorité. Et on verra, si cela est amusant ou pas ? C'est ainsi qu'on détruira l'orgueil de cette France qui veut imposer des principes universels au reste du monde sans savoir les appliquer au sein de ses propres frontières !

Si ce texte contient tant de rancœur, c'est parce que pour fonder une famille, il faut avoir un logement, que pour obtenir un logement il faut avoir un travail la plupart du temps et que, depuis des années, on me fait aller à droite et à gauche pour m'empêcher de développer mon activité puisque ni le secteur privé, ni le secteur public ne veulent de mes "talents", pour reprendre un mot de la déclaration des droits de l'homme. Mais dans ce cas, c'est simple comme un de vos principes, vous n'avez point de constitution !

dimanche 8 juillet 2018

Le lac de Laffray, la sortie qu'il ne fallait pas manquer ce dimanche 8 juillet

Depuis plusieurs jours, il fait très chaud à Grenoble et l'agglomération grenobloise a quelque chose d'impressionnant car on peut voir quelques montagnes enneigées au loin tout en connaissant une chaleur digne du sud de la France mais Grenoble est située dans la partie sud de la France métropolitaine, certes pas autant que Perpignan pour le continent et pas autant que Porto Vecchio pour l'Ile de Beauté. Je parle de la France métropolitaine, car selon les cartes, il fait très froid dans le sud de la France, notamment sur la Terre Adélie d'après les éléments qu'on peut trouver sur internet.    
 
Il faut dire que Grenoble se situe dans le sud mais est à une hauteur de plus de 200 mètres d'altitude selon Wikipédia car il faut bien que l'eau des rivières et des fleuves en provenance des montagnes s'écoule vers des altitudes inférieures car, comme vous le savez, l'eau est incapable de monter en l'absence de pression.   
 
Pour le francilien de naissance que je suis, c'est admirable de voir de la neige au loin et de connaître de telles chaleurs surtout que je n'ignore pas que, généralement, plus on s'approche d'une source de chaleur, plus on a chaud. Avec les montagnes environnantes, c'est l'inverse car plus on monte en altitude, plus on se rapproche du soleil, plus il est fait froid mais les scientifiques doivent certainement avoir une explication rationnelle pour expliquer ce phénomène particulier. N'ayant pas fait d'études sur ce sujet, je vous recommande donc de consulter des revues scientifiques qui aborde ce sujet complexe, comme par exemple celui de SCIENCE & VIE.   
 
Constatant donc qu'il faisait plus frais au sommet de certaines montagnes, pourquoi ne pas aller se rafraichir un peu au Lac de Laffray situé selon Wikipédia à plus de 900 mètres d'altitude en Isère car la verdure a remplacé la neige à de nombreux endroits en Isère et certains endroits sont plus facilement accessibles désormais ?
 
Selon une affichette, il est vrai que la piscine Bulle D'o à Grenoble est actuellement fermée. Après tout, les fonctionnaires et les travailleurs de cet établissement, après une dure année de travail, ont également droit de profiter des chaleurs estivales de l'été comme tous les grenoblois.
 
Petit aparté, j'ai souvent été intrigué par le déplacement, durant l'été, de tous ces lyonnais et de tous ces parisiens sur le littoral français par rapport au fonctionnement des effectifs de la police nationale, notamment des CRS mobilisés pour le sauvetage en mer. D'où viennent tous ces policiers et magistrats qui surveillent et parfois sanctionnent des lyonnais et des parisiens dans de petites villes du littoral ? Puis, que font ces CRS en dehors de l'été ? J'ai du mal à croire qu'un CRS lutte contre des manifestants durant une bonne partie de l'année puis se met à secourir à un syndicaliste qui ne sait pas nager... On oublie les luttes syndicales, place aux maillots de bain !  
 
Mon idée d'aller trouver un peu de fraicheur en altitude était semble t-il une évidence pour beaucoup d'isérois puisque le lac de Laffray était plein de monde et il était même difficile de poser une serviette quelque part sur un bout de terre. Avec la crise économique, beaucoup d'isérois n'ont pas le luxe d'aller sur la Côtes d'Azur, trop onéreuse, mais ils profitent tout de même de la beauté d'un site naturel exceptionnel. Il faut dire que le mois de juillet ne fait que commencer et peut-être que certains pourront aller un peu plus loin durant les vacances, s'ils en ont, ce qui n'est pas le cas de tout le monde.  
 
Ce qui est pratique en plus, notamment pour les gens modestes, c'est qu'avec les cars Transisere, il est possible d'aller de Grenoble au lac de Laffray en empruntant la ligne 4100 avec moins de 10 euros en poche, selon les situation, mais il est vivement conseiller de consulter le site Transisere pour avoir plein d'informations pratiques avant tout déplacement.
 
Ce dimanche 8 juillet, les enfants nageaient dans l'eau, les jeunes mettaient un peu de musique pour se distraire, de jolies filles portaient de sexy bikinis, certains avaient toute la place nécessaire pour faire de la natation et même les chiens étaient acceptés à proximité de l'eau du lac. On voyait sur les visages de beaucoup de personnes que c'était enfin l'été. A proximité de ce lac, on peut trouver quelques snacks et surtout de l'accrobranche (voir AIR PARK sur ALPES IS HERE) et c'était extraordinaire, pendant une baignade, de voir un type se jeter en tyrolienne au dessus de l'eau. 
 
Je ne sais pas si beaucoup d'isérois auront la chance de partir en vacance cet été mais le 8 juillet, il fallait vraiment aller au Lac de Laffray.    
 
 
 
 

samedi 7 juillet 2018

Commentaire de la vidéo de Kémi Seba concernant sa démarche en Martinique

Dans une vidéo datée du 25 mai 2018, Kemi Seba, pour lequel je tiens à préciser avoir de l'estime par rapport à sa volonté de sortir l'Afrique de cette caricature de peuples incapables, a décidé avec son équipe d'aller dans un supermarché de la Martinique pour prendre du sucre de cannes en estimant qu'il s'agit de justice sociale et d'une volonté de récupération d'une richesse fabriquée par leurs ascendants.
 
 
 
J'attire son attention sur le fait que la France, du simple fait de l'existence de ses DOM TOM, est un pays multiethnique et que sans ses DOM TOM, la France pourrait être un pays majoritairement de "race blanche", n'ayant plus aucune raison d'intégrer des "afro-descendants". Contrairement à l'empire coloniale, la France, si elle permet le droit de vote à tous les citoyens de France ne peut pas être raciste, surtout si elle considère que les DOM TOM constitue une richesse pour elle, au niveau international, du fait de l'accès à plusieurs espaces terrestres, maritimes et aériens, dans la théorie du droit international qui semble intéresser peu de monde actuellement.   
 
Cependant, le mot "anarchie" est employé par Kemi Seba, semble t-il, dans le sens de "désordre" dans cette vidéo. En réalité, qui vole qui ? Comment le déterminer sans connaître l'histoire, les règles de droit ainsi que les rapports de force présent et passé ?
 
Puisqu'il n'est pas interdit d'imaginer, imaginons que l'univers ait été créé par un ou plusieurs Être(s), à qui appartient cet univers : à celui ou ceux qui en sont le ou les créateur(s) ou bien à ceux qui font évoluer cet univers, éventuellement en apportant des améliorations ? On peut poser ce même type de questions à une plus petite échelle comme pour l'accès aux terres agricoles, pour l'amélioration d'une maison par un locataire ou encore par rapport à la maîtrise des droits de la propriété intellectuelle sur internet... Sans la connaissance de l'histoire, du fonctionnement du droit pratique et des rapports de forces passé et présent, il est impossible ou presque impossible de répondre à toutes ces questions.
 
En qualité d'anarchiste, je considère que plus le territoire est petit, plus la démocratie directe est réalisable mais plus le territoire est immense, plus il est nécessaire de recourir à des phénomènes de démocratie indirecte donc à des intermédiaires dont il est nécessaire de se méfier, notamment en contrôlant leurs activités. Ce qui est important à mes yeux n'est pas la grandeur de la France mais qu'elle soit bien gérée. Si la grandeur du territoire empêche une bonne gestion et permet à des gens de jouer aux incompétents dans de multiples provinces, je souhaite que la France se prive d'une multitude de territoires comme cela a été entamé lors de la décolonisation par le général De Gaulle dont je rends un hommage très particulier. C'est donc à l'Etat Français qu'il revient de connaître ses règles de droit, de les faire connaître et de les faire appliquer ou dans le cas contraire, elle s'expose au développement des revendications indépendantistes qu'il ne me dérange pas de soutenir si cela va dans le sens du développement de la démocratie directe.  
 
Car qu'est ce qu'un peuple ? Le réponse est importante pour ensuite se demander qu'est ce le droit d'un peuple à disposer de lui-même ?
 
Si l'Etat Français gère correctement l'ensemble de son territoire, ce que je lui souhaite mais sans me faire d'illusion, certaines parties du peuple risquent de ne pas avoir envie de se constituer en myriades de peuples comme lors de la chute de l'Empire Romain ? Mais si l'Etat Français a pour habitude de se cacher derrière son incompétence en accusant tantôt les pouvoirs locaux, tantôt l'Union Européenne alors, c'est ce désordre ou ce refus des responsabilités, sans lien avec la conception anarchiste selon moi, qui encourage les mouvements autonomistes et indépendantistes à se développer.
 
Si notre mère à tous est une négresse se prénommant Lucy selon la rappeuse B-LOVE, reprenant en cela la thèse moins vulgaire de Yves COPPENS du début des années 1990, me semble t-il, alors nous sommes tous des afro-descendants. C'est un peu comme dans le judaïsme avec la création de l'homme ADAM dont toute l'humanité serait issu. Dans un cas comme dans l'autre, comment déterminer avec exactitude nos origines juives ou africaines quand on n'est pas en mesure de savoir ce qui s'est réellement déroulé il y a seulement quelques décennies ?

Par exemple, Adolf HITLER (encore lui) aurait été filmé en couleur mais la vidéo du Général De Gaulle de1968 ou l'assassinat de Martin Luther King seraient en noir et blanc. De quand date la création de la vidéo en couleur ? Heureusement que des films ont été recoloré... Mai dîtes moi l'intérêt de colorer la vidéo de Hitler avec son chien ? Et s'il était possible de faire des photographies en couleur, comment pouvait on trouver difficile de faire de la vidéo en couleur lors de l'invention du cinéma (et attendre plus de 60 ans) ? Et pourtant, ce n'était pas il y "6000 ans" lorsque "Dieu" appuya sur l'interrupteur et vit que la lumière fut...

L'histoire des afro-descendants, c'est un peu comme l'histoire du peuple Juif quand on ignore jusqu'à quel ascendant il convient de se référer. Faut il se fier à la couleur de la peau uniquement et opter pour un positionnement racialiste ? Certains kabyles ont parfois le teint plus pâle que moi et en deux semaines seulement, j'étais plus bronzé que la majorité des tunisiens.

Si je peux comprendre l'envie de participer au développement de l'Afrique car c'est dans l'intérêt de l'Europe victime de l'arrivée massive de migrants et dans l'intérêt de l'Afrique de ne pas devenir uniquement une terre de départ, il faut déjà connaître le mieux possible l'Afrique. J'ai rencontré tellement d'africains avec des dialectes tellement différents que je me sens incapable de dessiner une carte avec des frontières qui fera plaisir à la majorité des africains et de leurs peuples ou tribus.

L'aménagement du territoire en France veut développer encore et toujours la politique des grandes villes au détriment de la ruralité, comme s'il était préférable de s'entasser dans de petits appartements de 9m2 à Paris quand des maisons de campagnes sont vide. Cette politique est complètement absurde au niveau du sujet démographique.

Alors, que faut il entendre par Juifs ou Afro-descendants sans remonter jusqu'à Adam et Eve ou aux australopithèques ?

Je revendique être anarchiste et favorable à la démocratie directe et si la France, en se débarrassant d'une multitude de territoires dont la Corse, la Bretagne, les DOM TOM... parvient à mettre en place une démocratie directe, ce n'est pas moi que cela va déranger. Je préfère de petits projets qui fonctionnent bien à de vastes empires ingérables. Bien évidemment, je souhaite que la France conserve ses DOM TOM, la Corse, la Bretagne, l'Alsace, la Savoie... mais à la seule condition que l'Etat Français assume pleinement ses responsabilités et cesse de répandre l'excuse de l'incompétence et de l'ignorance à tous les échelons de l'administration. A défaut, je préfère être indépendantiste, peu importe la région où j'habite. Je préfère la démocratie directe à la France pour que les choses soient très claires comme je préfère un petit pays bien géré comme semble l'être la Suisse à un vaste empire ingérable où tout le monde rejette la responsabilité sur les autres comme le démontre la difficulté pour moi de créer mon activité.

Néanmoins, face à une Union Européenne qui cherche à se consolider, face à une grande Russie, face à une vaste Chine, face à l'immensité des Etats-Unis, face à une immense Inde, il semble préférable de créer ou pour être plus précis de consolider une Union Africaine. Hélas, on passerait d'une logique d'une multitude de nations à une logique de quelques blocs continentaux alors qu'il est déjà difficile de prendre contact avec un député de la République Française pour lui parler de sa façon de "représenter".

S'il est avéré que les afro-descendants noirs possédaient la terre en Martinique, ce qui me semble peu probable dans le cadre d'une déportation de populations dans le cadre d'une traite négrière, il est légitime effectivement qu'ils prennent possession de ce qu'il leur appartient. Cependant, on en vient aux questions juridiques comme toujours car la propriété est par essence une question juridique. A l'Etat de nature, la notion de propriété n'existe pas et c'est pour cela que la propriété, c'est le vol. A l'Etat de nature, c'est le plus fort qui prend possession d'un territoire mais le lion ne peut rien faire contre le vautour qui s'envole après avoir déchiqueté une partie de sa proie. La notion de "plus fort" dépend du contexte car le scorpion ou le serpent peut tuer ou paralyser un lion endormi.

On ne peut pas parler de propriété sans parler de système juridique car c'est au nom d'un système juridique se basant généralement sur une carte ou un cadastre qu'on veut m'empêcher de construire ma maison en campagne ou dans une forêt. L'Etat Français a considéré qu'à l'intérieur de la France, tout ce qui n'était pas propriété privée lui appartenait et donc veut fixer un prix à l'acquisition de la terre, comme si cet Etat, en Être suprême, était le créateur de cette terre. C'est par ce biais qu'on pourrait considérer que la propriété, est le vol puisque l'Etat n'empêche pas les oiseaux, les chats, les fourmis... de se déplacer et de se loger partout sur son territoire mais uniquement les hommes et les femmes.

Là, où je rejoins Kemi Seba, c'est sur le sujet d'une meilleure répartition des richesses car sans ce travail, des migrants risquent de continuer de venir et les terroristes risquent de ne plus avoir rien à perdre, ce qui leur donnera envie de passer  de l'anonymat à la célébrité.

Est ce que Kemi Seba est prêt à travailler avec l'Union Africaine ? Est ce que Carrefour ne peut pas mettre la pression aux békés et proposer un produit concurrent ?

J'aimerai bien discuter avec les uns et les autres mais ils sont parfois tellement difficiles à contacter.

J'espère néanmoins que Kemi Seba prendra connaissance de ce texte et qu'il tentera de me contacter pour accepter le principe d'une interview. Je vais essayer de le contacter prochainement pour connaître sa position par rapport à la mienne.        

vendredi 6 juillet 2018

Le football : une passion et des fidèles

Hier après-midi, je me baladais au centre ville de Grenoble et j'ai vu beaucoup de drapeaux tricolores, de tee-shirts de l'équipe de France de football dans les rues, de maquillages ou de perruques bleu, blanc, rouge comme j'ai entendu beaucoup de bruits de klaxon après que certains aient vu à la télévision l'équipe de France gagner contre l'Uruguay en Russie. 
 
C'est impressionnant de voir le pouvoir que possède la télévision sur certaines personnes comme c'est surprenant de voir que le patriotisme en France se limite la plupart du temps à un ballon, quelques paires de chaussures, un terrain de football... quand les Français ne portent pas autant d'intérêt au fonctionnement de la démocratie.
 
Quand on y réfléchit, les footballeurs n'ont pas plus d'utilité ou de mérite que de nombreux artisans comme certains charpentiers ou certains maçons car le travail des footballeurs consiste à mettre un ballon dans une cage adverse (dont ils sont locataires en Russie) en se servant de leurs pieds.
 
Mais l'engouement pour ce sport qu'est le football sort de la rationalité pour atteindre une espèce de transcendance quasi mystique car le bakset ball, le golf, le handball, le volley ball, le ski alpin, le patinage artistique... ne sont pas moins intéressants. Je pense qu'il est plus difficile d'être un bon basketteur qu'un bon footballeur et le basket est souvent plus spectaculaire notamment avec des dunk à 360°. Sans parler des heures de travail, pour obtenir une chorégraphie impeccable sur la glace dans le cadre du patinage artistique. Non, c'est le petit ballon avec des joueurs en défense qui parfois se reposent qui est plébiscité et se retrouve associer au patriotisme. "La France a gagné" ! La France ? Ces quelques joueurs de football représentent la France quand la LCP a un faible audimat ?  
 
Des gens, même des pauvres, semblent heureux car ils voient le "royaume" de la FFF et finissent, pour quelques uns, dans l'adoration d'un Messi vu à la télévision, souvent à l'aide d'une parabole.
 
Alors, dans cette foule de supporters, je semble incohérent car suis beaucoup plus admiratif quand je vois des avions, des bâtiments, des tramways, des paquebots, de l'électricité... car taper dans un ballon, je sais faire. Certes, pas aussi bien que Zidane mais ce n'est pas Zidane en personne qui construit vos logements, vos jardins, vos transports...
 
Mais, si les fidèles du football ne vont plus à l'église à cause de leur foi dans le ballon rond, je reste admiratif de voir des footballeurs être capable de jouer collectivement quand je vois tant d'individualisme en France. Et c'est peut être de là que vient toute cette admiration : 11 joueurs parviennent à jouer collectivement dans un pays principalement composé d'individualistes. Il faudrait faire un sondage pour tenter de savoir si c'est bien cela qui entraîne une telle ferveur.  
 
En tous les cas, les bars et les brasseries comme certains commerçants profitent de cet engouement pour vendre quelques produits et services (ce qui est bon pour l'emploi) puis l'Etat en profite pour récupérer la TVA au passage et payer quelques fonctionnaires.
 
Et bien, c'est cela que j'admire le plus dans le football, des gens qui se passionne pour un sport qui n'a pas plus d'intérêt que beaucoup d'autres, que des gens soient heureux ou malheureux en voyant à la télévision un ballon entrant dans une cage, que des footballeurs réussissent à jouer de manière collective dans un pays individualiste, que des entreprises fassent du business avec de la publicité, que l'Etat capte sa part au passage, ce qui permet à des administrations et notamment des policiers d'être rémunérés.
 
Tout ça pour un ballon vu à la télévision, cela méritait un article.  

jeudi 5 juillet 2018

Deuxième interview d'Exlimes

Après la parution de mon article sur www.journalisere.fr, j'ai constaté que l'artiste Exlimes avait fait des commentaires du texte des images de la première vidéo du titre "Antisémite" mais également publié une vidéo intitulée Gangsters et gangta et une autre vidéo avec une version soul de la Marseillaise. J'ai donc décider d'en savoir davantage sur les motivations de cet artiste.
 
LE CHRONIQUEUR INDEPENDANT : Exlimes, bonjour. Depuis la parution de ma dernière interview, j'ai le sentiment que tu as repris du service ?
 
EXLIMES : Pour une fois qu'un autre site internet que www.exlimes.com me donne l'opportunité de m'exprimer, j'ai trouvé que c'était l'occasion de me faire un peu de publicité et de faire de la publicité pour www.journalisere.fr. Je ne vois pas ce qu'il y a de mal à s'entraider ?
 
LE CHRONIQUEUR INDEPENDANT : Tu as fait vite pour faire la vidéo de la version soul de la Marseillaise depuis mon interview ?
 
EXLIMES : C'est exact et ceci par volonté d'être bien positionné sur les moteurs de recherche. En théorie, un rappeur "antisémite" qui chante gentiment La Marseillaise malgré ces paroles de sang impur, ça devrait faire du buzz. Un "antisémite" qui parle de sang impur, vous imaginez ? Mais entre la théorie et la réalité, il y a parfois un fossé. Le référencement d'un site internet est une question complexe mais il faut créer des choses pour tenter de rester référencer. Donc, j'ai réagi rapidement et j'ai fait la vidéo en peu de temps, effectivement. Par contre, je ne sais pas pourquoi mais depuis la précédente interview, je suis bien moins référencé sur Google alors que je voulais donner un coup de pouce à www.journalisere.fr. Comme quoi, si la volonté est une chose essentielle, l'étude des moyens à disposition est déterminante. Mais je ne suis pas soralien ou dieudonniste pour autant, ce qui ne m'empêche pas d'aller voir leurs sites internet. Sinon, pour plaisanter, je fais comme les Little MC et je ne vois que moi.
 
LE CHRONIQUEUR INDEPENDANT : Tu penses que c'est à cause de www.journalisere.fr que tu es moins bien référencé ?
 
EXLIMES : Ce n'est pas impossible. Certains veulent me mettre une image sur le dos. Moi, j'essaye de passer à autre chose comme j'essaye de le démontrer sur www.journalisere.fr mais je ne peux pas enlever certaines choses d'internet alors que la presse masque le nom de nombreux délinquants et de certains criminels. Faire un rap choquant, c'est pire que violer une femme ou braquer une station essence ? J'en ai parfois le sentiment. Cela fait plus de 8 ans que j'ai diffusé le titre "Antisémite" mais c'est encore diffusé sans mon accord et je ne suis pas payé pour cela. Dans le même temps, des délinquants peuvent aller chercher du travail en dissimulant leurs activités illicites du passé, qui je crois sont effacées de leurs casiers judiciaires à partir d'un certain délai. Est ce que certains ont le sens des proportions, j'ai des doutes sur ce sujet. Apparemment, pour www.journalisere.fr, le référencement n'est pas facile.
 
LE CHRONIQUEUR INDEPENDANT : C'est pas faux. Quand on tape journalisere sur Google, on ne trouve pas mon site mais si on tape journalisere.fr, on trouve mon site. Je ne sais pas pourquoi. Pour en revenir à ton article commentant la première vidéo "Antisémite", pourquoi l'avoir diffusé après la dernière interview ?
 
EXLIMES : Lorsque je travaillais ou cherchais du travail, certains faisaient des recherches sur internet et comme il faut tout expliquer à celles et ceux qui ont pourtant une très bonne intuition, j'ai préféré entrer dans les détails que j'avais préparé dans le cadre d'un éventuel jugement. La dernière fois que j'ai travaillé, j'ai senti qu'on faisait référence à ce rap mais comme c'était pas déclaré directement, j'ai continué mon travail en faisant semblant de ne pas prêter attention. Une autre fois, un employeur a contacté mon ancien employeur pour en savoir davantage sur moi. Je m'étais embrouillé avec mon ancien employeur pour des histoires d'argent mais dans un monde d'esclaves, on est toujours gentils et on ne manifeste jamais son mécontentement, même quand on n'est pas payé ou qu'on est pas correctement payé. Il ne faudrait jamais faire d'histoires dans les entreprises mais les huissiers et les sociétés de recouvrement ne s'intéressent pas à la situation des esclaves qui doivent fermer leurs bouches en cas de non-paiement. Et puis, si j'étais bien dans mon précédent travail, pourquoi aurai je cherché un autre emploi ? En tous les cas, j'avais le sentiment que certaines personnes, qui ont une intuition infaillible, avaient quelques préjugés sur mon rap "Antisémite" alors je me devais de les aider à la compréhension de ce texte, un peu à la manière d'un professeur de français au lycée. J'espère maintenant qu'ils verront tout le travail que ce texte a nécessité et encore j'ai de nombreux éléments en réserve.
 
LE CHRONIQUEUR INDEPENDANT : Tu veux dire que tu peux en écrire davantage ?
 
EXLIMES : Je peux faire un livre de 500 pages sur ce rap mais s'il n'est pas édité, cela ne m'intéresse pas. L'objectif, c'était de développer le plus possible sans être trop long mais le texte est déjà très long pour des gens qui n'aiment pas lire.
 
LE CHRONIQUEUR INDEPENDANT : Tu as beaucoup de documentations ?
 
EXLIMES : J'ai gardé de nombreux documents et certains sont encore plus dangereux que ceux que j'ai sorti mais j'aime pas montrer mon "jeu" dans une partie de poker puisque certains ont voulu me bluffer lors de mon enfance, notamment sur l'utilité de l'école et des diplômes.
 
LE CHRONIQUEUR INDEPENDANT : Si tu n'es pas antisémite, tu es hostile au judaïsme ?
 
EXLIMES : Il y a Juif et juif. Un Juif peut être hostile au judaïsme mais je me demande pourquoi il reste Juif, peut être parce que ça donne accès à certaines choses. Je ne sais pas. Moi, je suis peut être Juif ou pas, et en fait, j'ai même pas envie de le savoir. Il faudrait que j'accorde ma confiance aux généalogistes ou aux fonctionnaires de l'Etat Civil et c'est trop difficile pour moi. Quand on réfléchit, mon rap "Antisémite", c'est largement moins grave que la Thora qui prétend expliquer la création de l'univers par un Dieu contradictoire, parfois haineux envers les enfants d'Israël. Combien de morts à ce jour à cause de la Thora, de la Bible et du Coran ? Alors, j'ai joué l'antisémite quand d'autres ont joué à faire parler un serpent qui serait à l'origine de tous nos malheurs afin de manipuler des êtres crédules et en tirer profit. Pendant un temps, j'étais monothéiste, je priais et je m'interdisais un tas de choses car je n'imaginais pas que des êtres humains puissent être capables de mentir à ce point sur la création de l'univers. Pour moi, cela était inconcevable. Selon moi, mentir et diffuser ce mensonge sur Dieu et la Création de l'univers est bien pire que mon rap, surtout quand je le commente. Pour le moment, mon rap "Antisémite" n'a fait aucun mort mais s'ils veulent un jour en faire un hymne national, sans avoir obtenu mon accord, un peu comme avec La Marseillaise ou l'International je crois savoir, il faudra se plaindre auprès de celles et ceux qui veulent me dépouiller de mes droits d'auteur et non pas auprès de moi qui a fait le maximum pour être maître de mes droits d'auteur et de ma marque en tentant de respecter leurs règles complexes. Je voulais être indépendant, un peu comme les 2Bal 2Neg (La magie du tiroir) ou Assassins (Clasik) mais ce n'était qu'une touche d'espoir.
 
LE CHRONIQUEUR INDEPENDANT : Est ce pour cela que tu as fait une traduction hors sujet du rap "Antisémite" ?
 
EXLIMES : C'est un peu l'idée même si ce n'est pas véritablement une traduction. Ils m'ont épuisé avec leurs traductions minables concernant l'histoire et les religions alors que je peinais à apprendre à parler correctement la langue française. Donc, si la fausse traduction du rap "Antisémite" permet de limiter la casse, on voit qui tente de lutter contre le racisme et l'antisémitisme et qui fait semblant.
 
LE CHRONIQUEUR INDEPENDANT : Et pour le titre Gangsters and Gangsta ?
 
EXLIMES : J'ai joué un personnage dans la vidéo mais j'ai toujours fait cela dans le domaine artistique. Si certains connaissaient mon travail, ils penseraient que j'étais soldat lors de la première guerre mondiale. Puis, y'a le rap en français et le texte en anglais et les deux n'ont pas beaucoup de liens. Le rap en français parle de la poisse ou de la malchance qui m'empêche même d'être un gangster après avoir essayé de travailler dans le privé, dans le public ou après avoir tenté de monter mon entreprise. Mais la dernière phrase du second couplet est ma préférée. Par contre, le texte en anglais est un texte sans rapport mais se basant sur mon expérience. Je l'ai écrit en français puis traduit sur Google traduction. C'est amusant de voir comment certains mots peuvent être traduits sur Google car baiser une main, ce n'est pas niquer une main. Une fois, je m'étais amuser à écrire un texte en français puis à le traduire en une autre langue (par exemple l'arabe) pour le traduire ensuite dans une autre langue (par exemple l'allemand) pour le traduire en français et le texte originel en français n'avait plus aucun rapport. Les traductions m'ont épuisé dans mes études et je ne tiens pas à faciliter le travail des anglophones qui espèrent que je les écoute, dans le sens de leur obéir. C'est pour cela qu'à la fin, je dis merci à un tas d'artistes étrangers qui ont rappé ou chanté en plein de langues différentes. Si les américains espèrent que je les écoute et bien qu'ils viennent s'occuper du Ministère de l'Education Nationale en France parce que je suis tombé sur des professeurs souvent ridicules en anglais. Veulent ils s'immiscer dans l'apprentissage de l'anglais au sein de l'Education Nationale en France ? Si tel est le cas, je leur souhaite bien du courage. Les francophones, en entendant ce titre savent que je ne suis pas un gangster, non pas par volonté mais par impossibilité. Personnellement, çela ne me pose aucun problème éthique de vendre du cannabis à des gens qui veulent en acheter mais je ne le fais pas. J'ai le sentiment qu'on veut me faire marcher droit mais pour cela il faudrait qu'il y ait un sentier droit et j'ai beau le chercher, je parviens pas à le trouver malgré de longues études.
 
LE CHRONIQUEUR INDEPENDANT : Finalement, je trouve qu'on se ressemble beaucoup. J'ai l'impression de me lire.
 
EXLIMES: Sauf que moi, je fais de l'artistique et que le CHRONIQUEUR INDEPENDANT tente d'informer. Ce sont deux casquettes très différentes. Mais, moi aussi, j'ai l'impression de me lire. C'est étrange, non ?
 
LE CHRONIQUEUR INDEPENDANT : En tous les cas, merci pour ces réponses. Je ne sais pas si on va pouvoir se voir dans le futur mais encore merci.
 
EXLIMES : Nos yeux nous empêchent de voir notre dos et un miroir n'est qu'un reflet mais si tu veux, je peux te voir prochainement.
 
LE CHRONIQUEUR INDEPENDANT : Bonne continuation. C'était l'interview d'Exlimes.

jeudi 28 juin 2018

Le sang impur se retrouvant dans les sillons de la Marseillaise...

Sans être nécessairement sillonistes, pour certains qui aiment le disque vinyle ou le disque microsillon, ils savent que ces disques noirs contiennent des sillons mais peut on sérieusement estimer que Rouget de Lisle connaissait l'existence du disque vinyle sans sombrer de manière incohérente dans l'anachronisme ? Comment pourrait on scientifiquement considérer que Rouget de Lisle allait savoir que disque vinyle allait être inventé après sa mort à moins de croire qu'il était en relation avec l'Être suprême ?   
 
Bien évidemment, je reconnais ne pas être un spécialiste de la Marseillaise, de Rouget de Lisle, de la datation de la Marseillaise comme hymne national au niveau administratif et encore moins de l'invention du Gramophone mais la notion de "sang impur" dans cette chanson enseignée aux enfants à de quoi surprendre. On peut chercher des jours et des années sur internet sur cette notion de "sang impur" sans jamais rien trouver... de sérieux sur le sujet. Certains allient des choses surprenantes à cette notion en évoquant même le racisme ou le nazisme...  
 
Selon le site internet de l'Elysée, "La IIIème République (1879) en fait un hymne national" mais selon Wikipédia "le procédé de Thomas Edison, qui réalisa fin 1877 le premier phonographe, consiste à graver en profondeur à la surface d'un cylindre en rotation". Si vous allez sur le site de Gallica, vous pouvez voir une version de la Marseillaise sur une Face B (la face B, la face B, la face B...) qui semble dater de 1900 mais cela ne signifie pas qu'il n'existe pas une version de la Marseillaise en gramophone datant de 1879. Je laisse aux historiens le soin de creuser cette question passionnante par rapport aux sillons de la Marseillaise.
 
Mais que signifie cette notion de "sang impur" : s'agit il du sang non noble, du sang des enfants adultérins, du sang des étrangers... ? Il n'est pas interdit de s'interroger surtout quand on ignore qui était Rouget de Lisle tout en répétant quotidiennement un couplet d'une chanson parmi toutes ses œuvres. 
 
On peut allez plus loin dans le questionnement puisque la notion de "Grand Dieu" apparaît au troisième couplet de La Marseillaise. Est ce qu'une femme qui a des menstruations a un "sang impur" selon le Lévitique (15, 19) ou un homme qui couche avec (15, 24) car le chapitre 15 du Lévitique s'intéresse beaucoup aux notions de pur et d'impur et tente d'éloigner les enfants d'Israël des impuretés... 
 
Alors, chantons et marchons ! Mais de quoi ça parle exactement ? Ne cherchons pas à comprendre, chantons et marchons car nous ne sommes pas des moutons.
 
Information importante : les moutons ne chantent pas et les serpents ne parlent pas.

Passer un peu de temps à la campagne (ou éventuellement dans un zoo), loin des technologies et des paraboles de vos téléviseurs, peut s'avérer utile à l'étude du comportement des animaux.

mercredi 27 juin 2018

Qu'est ce que le travail ?

Est ce pratiquer un sport et notamment jouer au football, faire de la musique, écrire sur un blog ou écrire un livre, avoir des relations sexuelles, cuisiner, nettoyer la vaisselle, faire de la randonnée, prendre des photos, faire une étude de marché, aider à l'insertion, prêcher "l'évangile", fabriquer des cigarettes, faire des recherches scientifiques, commenter l'actualité, faire du théâtre, faire du cinéma, fabriquer une bande dessinée, faire des démarches administratives, mixer des disques, conduire une voiture, tenir une comptabilité, faire le ménage, tuer des gens, s'occuper d'une piscine... peuvent être considéré comme du travail ou seulement de la recherche d'emploi ou seulement des activités ?
 
Tout travail doit il nécessairement être rémunéré pour être considéré comme du travail ou bien s'agit il d'une une recherche d'emploi ou encore d'une tentative de réinsertion ?
 
Quelqu'un qui travaille bénévolement dans une association ne travaille t-il pas ? Et s'il en devient salarié en effectuant exactement les mêmes activités, ne travaille t-il toujours pas ? Est ce que certains ne montent pas des associations avant de créer des entreprises, comme par exemple certaines radios ? Est ce que la création d'une association permet de connaître et développer un secteur d'activité n'intéressant pas nécessairement le monde marchand mais qui avec le temps pourrait permettre le recrutement de salariés ?   
 
Un indépendant qui débute son activité, en faisant une étude de marché, en faisant des calculs mathématiques sur la rentabilité de son projet, en fabriquant une pièce unique qu'il souhaiterait fabriquer de manière industrielle, en prospectant des investisseurs... ne travaille t-il pas, n'est il pas à la recherche d'un emploi ou dans une ambition de réinsertion ?
 
Est ce que le patron d'une entreprise qui perd de l'argent au lieu d'en gagner est considéré comme un travailleur indépendant ? Combien de temps son entreprise peut elle perdre de l'argent pour que son travail cesse sur décision, par exemple, d'un tribunal de commerce ? Et s'il perd de l'argent une année et en gagne pendant deux années puis en perd pendant deux années et en gagnent pendant 3 années.... ? Est ce que la femme d'un chef d'entreprise travaille t-elle ? 
 
S'il on considère qu'un travail doit être lucratif pour être un véritable travail, est ce que les fonctionnaires permettent à l'Etat de s'enrichir ou bien favorisent ils son endettement ?
 
Est ce que je travaille en écrivant ce journal ou bien est ce que je recherche un emploi en tentant de créer une activité novatrice ou bien est ce que je tente de m'insérer dans la société en écrivant ce journal ?
 
Cela fait beaucoup de questions.
 
Hier, j'étais à Grenoble et je suis allé chercher des documents distribués gratuitement :
- Aimeriez vous connaître la vérité ?
- Que nous réserve l'avenir ? (lien du document LA TOUR DE GARDE ANNONCE LE ROYAUME DE JEHOVAH)
 
Les deux personnes qui distribuaient ces documents semblaient travailler alors que j'ai vu des fonctionnaires et des salariés qui semblaient ne pas travailler en étant souvent en pause, en grève... Oui, j'aimerai connaître la vérité mais quand je lis "Il existe cependant un livre qui contient des réponses dignes de foi. Ce livre est intégralement vrai. Jésus Christ a déclaré dans une prière à Dieu : "Ta parole est vérité?" (Jean 17:17). Cette parole, c'est la Sainte Bible...",  certains semblent ne pas avoir assez travaillé leurs sujets sinon ils seraient au chômage... Selon la science moderne, ce Jésus, s'il a vraiment entendu une parole véridique (qu'on pourrait considérée supérieure) en provenance d'un Dieu, ne relèverait il pas en réalité de la psychiatrie ? Si la France respecte toutes les croyances, est ce à la condition que certaines d'entre elles ne relèvent pas de la psychiatrie ? Peut on être vraiment être cohérent en suivant un individu tenant des propos incohérents ? 3 jours pour reconstruire ou relever un temple, vous trouvez cela cohérent (Nouveau testament de la Bible, Evangile selon Jean chapitre 2, 19) ? Mais 6 jours pour créer l'univers, vous trouvez cela plus ou moins cohérent (Ancien Testament de la Bible, Genèse, chapitre 1) ? 3 jours, c'est la moitié de 6 jours.  Mais qu'est ce qu'un jour ? Scientifiquement, combien de temps dure un jour au pôle nord et religieusement, combien de temps dure 1 jour (Coran, sourate 32, verset 5) ? Si nul ne connaît le jour qui commence à minuit, donc en pleine nuit, en tous les cas, les distributeurs de ces documents avaient de beaux costumes, un peu comme certains présidents de la république ou certains agents de sécurité privée mais pas aussi beaux que certains costumes de mariés. C'est beau le mariage pour certains car selon eux 1+1=1 et pas 2. Marie, la vierge qui a enfanté, c'est un miracle au niveau astrologique ? Mais un Dieu père qui enfante sans femme des "fils de Dieu", c'est quel genre de miracle ? Pourra t-on être adopté par Dieu le père en étant artisans de la paix ? Le futur, que nous réserve t-il ? Oui, la question reste, le futur que nous réserve t-il ? La réponse semble simple comme les principes des droits de l'homme ou comme bon jour !        
 
Ah ! La Bible* et le Coran** dont je fais mention dans ce texte, que de souvenirs !
 
"C’est à la sueur de ton visage que tu gagneras ton pain" est écrit dans la Bible (Genèse 3, 19). On peut également lire "Tu travailleras six jours, et tu te reposeras le septième jour" (Exode 34,21). Le travail était une valeur fondamentale pour les bâtisseurs des pyramides ou des arènes de l'Empire Romain. Pour le régime de Vichy, le Travail était le premier mot de sa devise et pour un ou plusieurs camps de concentration de l'Allemagne nazie, c'est le premier mot qu'on pouvait lire en arrivant ("Arbeit macht frei"), selon les documents étudiés. Bien évidemment également pour la République Française, notamment par le biais du préambule de la constitution du 27 octobre 1946, "Chacun a le devoir de travailler et le droit d'obtenir un emploi...". Mais comment j'ai fait pour étudier tout cela : en chômant ? Se former ou être stagiaire n'est ce pas un travail ? 
 
En 2008, j'étais stagiaire au Ministère de la Justice mais je n'étais pas payé car je suivais une formation. En 2017, j'étais stagiaire au Ministère de la Justice mais j'étais payé car je suivais une formation. Est ce que c'est plus clair comme cela ?  
 
Mais évoquons un peu le coran maintenant, si vous le voulez bien. Par rapport à la notion de travail, je vous invite à lire ou relire les versets 65 à 82 de la Sourate 18 et en particulier les versets 77 et 82. C'est très intéressant.
 
Après tout cela, qu'est ce que le travail et qu'est ce que la recherche d'emploi ?    
 
* En fait, les traductions en français de la Bible
** En fait, les traductions ou essais de traductions en français du Coran
   
 
 
 
    
 
    
 
  

Interview du rappeur EXLIMES


LE CHRONIQUEUR INDEPENDANT : Exlimes, bonjour. Pour être honnête avec mes quelques lecteurs, j'ai tenté d'interviewé ou de poser des questions à plusieurs personnes pour le moment, comme par exemple Alternative Libertaire à Grenoble, un membre du Consistoire régional de Lyon ou encore Calogero car ce dernier provient d'Echirolles (voir liste)... et pour le moment, seul l'artiste EXLIMES a accepté le principe d'une interview. Je dois avouer, après avoir vu le site internet www.exlimes.com et certaines des vidéos diffusées d'Exlimes sur internet avoir peur d'être catalogué "membre de l'extrême droite" or, l'ambition de www.journalisere.fr n'est pas de devenir une presse d'extrême droite. Voilà pourquoi j'ai hésité à réaliser cette interview. Est ce que tu comprends cette crainte ?




EXLIMES : Oui, elle est justifiée. A la place du CHRONIQUEUR INDEPENDANT, j'aurai également hésité au niveau de la carrière. Être catalogué "Extrême droite" en ayant pour pseudonyme artistique EXLIMES ne me pose aucun problème éthique car si l'extrême gauche, la gauche, le centre et la droite ne veulent pas de mes services, qu'est ce qui reste sur l'échiquier politique ? Être de "l'extrême droite", ça consiste à ne pas trouver sa place dans les autres partis politiques ? Pour ma part, j'ai travaillé avec une mairie PCF ou une mairie UMP avant d'écrire le titre choquant "Antisémite". Et je ne crois pas que les artistes jouent uniquement dans des communes avec lesquels ils ont des affinités politiques ou bien ils ont plusieurs cartes de fidélité...


 
LE CHRONIQUEUR INDEPENDANT : Pourquoi avoir publié ce titre "Antisémite" ?

 
EXLIMES : A l'origine, j'avais fait d'autres titres et certains avaient même une ambition commerciale. Je ne voulais pas nécessairement être riche mais au moins être en mesure de vivre de mon travail artistique. Dans l'album intitulé Mes 4 saisons, il y avait plusieurs titres qui auraient pu passer en radio ou à la télévision mais ce projet n'a pas intéressé grand monde pourtant j'ai investi du temps et de l'argent dedans. Une radio a même refusé de me vendre de l'espace publicitaire dans un monde où l'argent serait roi. Dans les faits, j'ai participté à des émissions de radios locales en Ile de France et en province et je payais mes déplacements. Je mettais moi-même mes disques dans les magasins et je payais également la majorité des déplacements. C'était de l'autoproduction à quasiment 100% sauf s'il faut exclure le pressage des disques ou les quelques samples, par exemple. Une fois, une célèbre maisons de disques nous a dit qu'elle ne cherchait pas du talent mais qu'elle faisait du fric et l'album Mes 4 saisons semblait ne pas assurer une suffisante "rentabilité". Alors, j'ai vu comment fonctionnait la société et j'ai constaté que Adolf Hitler et l'antisémitisme avaient une sorte de valeur marchande car de nombreuses émissions et de nombreux magazines nous parlent constamment du nazisme avec Hitler en une. C'est en jouant le rôle du méchant que Jean-Marie LE PEN, puis Alain SORAL, ont pu faire leurs carrières. A gauche ou à l'extrême gauche, il n'y avait pas de place, même pour faire de petits concerts pas payés et pourtant j'ai tenté. Et bien, j'ai joué le rôle du méchant pour qu'ils puissent jouer le rôle des sauveurs de la France et du monde dit "libre". Ont ils l'impression que la Républicaine Française en luttant en 2018 contre le nazisme pourra effacer ses actes durant la seconde guerre mondiale ou avant ? Quand j'ai écrit ce rap, je n'étais plus antisémite et j'avais pris la précaution de mettre des guillemets au niveau du titre. Mais pour répondre complètement à ta question, cette vidéo est surtout publiée par Youtube et non par moi. Lorsque j'ai vu que ça m'attirait des emmerdes et pas une seule tune, j'ai préféré l'enlever et là, j'ai vu le vrai visage de Youtube, de la SACEM, de SOS RACISME etc.. etc... S'il n'y a pas de racistes, pourquoi l'Etat donnerait de l'argent à la LICRA ou à SOS RACISME ? Et puis, s'ils ne respectent pas les droits d'auteur, pourquoi ne pas rapper sur une musique de D Angelo, par exemple ?

 
LE CHRONIQUEUR INDEPENDANT : Donc ta motivation par rapport à ce titre "Antisémite" est uniquement monétaire ?

 
EXLIMES : Non, pas totalement mais en grande partie car si l'argent est roi, comme certains le prétendent, il faut bien tenter de le servir un minimum, au moins pour payer le loyer ou les courses. J'ai été sincèrement antisémite avant la rédaction du titre "Antisémite" comme j'ai également cru au Père Noël ou aux religions monothéistes mais on a le droit d'évoluer, enfin je l'espère. Je n'aime pas raconter ma vie mais ma mère est décédée quand j'étais petit à cause d'un mauvais diagnostique de la part d'un médecin Juif protégé par l'Ordre des médecins. Cela a nourri une certaine haine en moi car ce mauvais diagnostique m'a privé de la présence d'une mère durant mon enfance mais aujourd'hui encore, vois tu ? L'orphelin de mère que j'étais entendait des injures du type "fils de pute" ou "nique ta mère" mais est ce moins grave que de dire "espèce de sal Juif" quand on se traitait de négros, de bougnoules, de gwers, de nouaches dans certaines cités ? Je trouve que certains sont susceptibles mais ils n'étaient pas là quand j'étais seul contre 10 ou davantage. Et puis, je voyais tous ces Juifs à la télévision faire du divertissement quand moi, je galérais pour ramener un SMIC surtout en CDI ou même obtenir le RMI. A une époque, des policiers municipaux m'ont même dégagée par la force du bureau d'une assistante sociale pour m'empêcher de demander le RMI quand je leur demandais de contacter la police nationale. Alors oui, j'ai été antisémite durant une période mais moi, je n'ai pas fait mourrir un Juif ou une Juive dans la vie réelle. Cependant, pour être vraiment antisémite, il me fallait déterminer qui était Juif et qui ne l'était pas. Un jour, je suis tombé sur un article portant sur les hypothétiques origines Juives d'Adolf HITLER et il est vrai que l'Etat d'Israël permet à des petit-fils de Juifs de devenir israéliens. Le problème, c'est que je ne connais même pas mon grand-père maternel donc il se pourrait que je sois Juif sans le savoir. Alors, j'ai beaucoup étudié la question Juive et j'ai lu beaucoup de textes écrits par des sionistes et j'avais envie de faire chier le monde avec l'histoire du peuple Juif comme cette histoire m'a emmerdé pendant des années car je tentais de comprendre cette histoire Juive dont Jésus serait issue. Est ce que le converti au judaïsme Dany Boon est plus Juif qu'un descendant d'Abraham ou de Moïse qui, pour sa part, se serait converti au christianisme ? En réalité, je ne peux pas être antisémite car je sais pas ce que signifie le mot juif ou Juif. J'ai pas envie de perdre mon temps à faire de la généalogie ou m'occuper des rituels authentiques du judaïsme. Si un père est Juif et une mère est algérienne, pourquoi l'identité Juive de l'enfant primerait ? C'est un concept absurde qui ferait des origines Juives des origines plus importantes que les autres.   

 
LE CHRONIQUEUR INDEPENDANT : On a l'impression que tu as du mal à passer à autre chose ?

 
EXLIMES : J'ai plutôt le sentiment que certaines personnes ont du mal à passer à autre chose alors que moi, je tente de nouvelles choses en ce moment. J'ai arrêté le rap et la musique parce que j'ai des voisins, que les murs sont mal insonorisés et que j'ai pas le matos pour enregistrer de la musique ou du rap. Puis, pour le diffuser où ? Dans ma voiture ? Donc, ça fait des années que je suis passé à autre chose mais certains ont envie de s'arrêter à une époque comme s'ils étaient nostalgiques d'une lutte héroïque antifasciste contre le IIIème reich ou contre les skinheads, notamment ceux de la tribune des Boulogne Boys. Il suffit de voir certains parler inlassablement de Moïse, de Jésus ou de Mohammed pour comprendre que certains ont du mal à s'adapter au 21ème siècle. Je crois que j'ai dit ce que j'avais à dire dans le rap et il y a des centaines de titres que Youtube n'a pas diffusé et c'est tant mieux. Le titre "Antisémite" est loin d'être le pire car avec mes potes, on faisait du "Thriller" en permanence pendant une période, un peu comme Michael JACKSON. Quand on a chanté une chanson d'amour en concert, on s'est fait craché dessus par des racailles alors on a fait beaucoup de chansons de haine. C'était un exutoire pour moi. C'est pas pire que Johnny Halliday qui jouait à Mad Max lors d'un concert, il me semble, ou que les images du dessin animé de Ken le Survivant diffusées par le Club Dorothée. J'ai grandi avec l'histoire de la révolution française alors toutes ces têtes coupées placées sur des piques, ça faisait partie de l'imagerie de mon enfance comme Conan le Barbare. Le plus important était de lutter contre la censure dont on accusé tant la monarchie absolue. Cependant, quand j'ai vu que certains prenaient mon texte "Antisémite", pourtant ironique, au premier degré, j'ai sorti un tas d'horreurs par la suite. C'est exactement le but fixé par le titre Tu fais quoi ? Et concernant le titre Excusez moi, si tu le prends au premier degré, c'est pas du tout gentil, c'est même un texte d'enfoiré mais ça semble humaniste... Quand je faisais du rap, c'était artistique et je ne voyais pas pourquoi je ne pouvais pas faire ce que Johnny Halliday, Michael Jackson, IAM, NTM... faisaient ? Le domaine artistique est aussi et surtout le domaine de l'imaginaire, même si cela n'empêche pas de vouloir faire des textes plus sincères, plus conscients. L'art, ce n'est ni du journalisme, ni du juridique même si les artistes ont souvent besoin de la presse pour avoir de la notoriété et qu'ils ont besoin de contrats pour gagner de l'argent.

 
LE CHRONIQUEUR INDEPENDANT : Donc, Exlimes avoue qu'il jouait des personnages ?

 
EXLIMES : Bien évidemment. J'ai même fait un rap avec le générique des dessins animés de Warner BROS et avec un extrait d'un disque de Heidi. On a samplé Chantal Goya, la guerre des étoiles, mis des extraits de Y'a t-il un flic pour sauver la reine ou le président, de Hulk, d'Obélix... Avec mon groupe de rap, on jouait plein de rôles : gladiateurs, racistes, terroristes, mafieux, esclaves, Dracula, dragon, journalistes, cuisinier, homosexuels... Si tu cherches un coupable, pourquoi ne pas accuser Michael JACKSON qui se faisait passer pour un zombi ? D'ailleurs, dans l'album Mes 4 saisons, un titre se nommait Zombis. Je faisais des cauchemars après avoir vu le clip Thriller de Michael JACKSON quand j'était tout petit mais je m'en suis remis car on m'a dit que ce n'était pas vrai. Quand je mettais l'album Ombre est lumière du groupe IAM dans ma platine, je me demandais si Akhenaton avait pu être vraiment soldat (Le soldat) et faire des années de prison (L'aimant) puis j'ai compris qu'en bon marseillais, il inventait beaucoup d'histoires... Est ce grave ? Puis, j'ai consulté ton site et le CHRONIQUEUR INDEPENDANT qui veut faire de l'information a écrit une fiction sur la loi du plus fort, je me trompe ou pas ?

 
LE CHRONIQUEUR INDEPENDANT : Oui, mais il est précisé qu'il s'agit d'une fiction. Et puis, normalement, c'est à l'intervieweur de poser les questions. Mais bon, je veux bien répondre. Est ce que tu as vu ou entendu les journaux, à la radio ou à la télévision, notamment lors du festival de Cannes ? Est ce qu'ils ne parlent jamais de fictions par rapport à l'actualité ?  

 
EXLIMES : Confidence pour confidence, me reproches tu de ne pas avoir préciser dans mes activités artistiques qu'il s'agissait de fictions ? Si ça les gène, pourquoi n'ont ils pas appeler la police ? Mais à l'époque personne ne disait qu'il s'agissait de fictions dans les chansons ou dans les raps sinon j'aurai aimer à genoux un type qui se déclarait "fou". C'était, si j'ose dire, la coutume. Le CHRONIQUEUR INDEPENDANT tente d'informer et EXLIMES fait de l'art et notamment de la fiction. Si j'étais devenu titulaire dans la fonction publique, pourquoi pas dans un tribunal par exemple, j'aurai tenté de faire mon travail au mieux et j'aurai pas inventer des histoires du matin au soir. Bill CLINTON mettait un jogging pour aller courrir et il n'allait pas faire son footing en costume cravate. Si le CHRONIQUEUR INDEPENDANT veut informer, c'est un choix mais EXLIMES et mon ancien groupe n'ont jamais prétendu faire de l'information, à ce que j'en sais. Ca semble "rien du tout" ou encore "un point de détail" mais c'est important.

 
LE CHRONIQUEUR INDEPENDANT : J'en sais quelque chose. Et pourquoi es tu venu à Grenoble ?

 
EXLIMES : J'avais quelques enregistrements à faire et puis, un des compositeurs avec lequel j'ai souvent travaillé habite désormais à Grenoble. C'était l'occasion de voir ce qu'il faisait. En ce moment, il s'entraîne un peu à jouer à la batterie, de ce que j'ai vu. Beaucoup de gens avec qui j'ai travaillé ont bougé et l'un d'entre eux a même vécu au Maghreb alors qu'il n'est pas du tout d'origine maghrébine.

 
LE CHRONIQUEUR INDEPENDANT : J'ai vu sur ton site un Medley L'incompréhensible version rap, peux tu en parler ?

 
EXLIMES : Puisque certains ne voulaient pas faire l'effort de me comprendre ou même de m'entendre, notamment en me censurant, de l'extrême gauche à l'extrême droite en passant par le centre, j'ai décidé de raconter vraiment n'importe quoi en devenant l'incompréhensible et en faisant du "yaourt". Styliquement, c'était cohérent mais pour les paroles, ça n'avait presque aucun sens sauf pour certains refrains. Plusieurs albums de "yaourts" au total. D'ailleurs, j'ai toujours fait du "yahourt" pour trouver le style approprié à la musique. Ca ressemble un peu à ce que j'entends quand je mets un disque de rap américain ou une chanson américaine parce que j'étais vraiment pas doué en anglais et je suis encore pas doué. Pourquoi devrai je parler anglais et pas espagnol, arabe, indien ou chinois ? Est ce qu'on oblige les anglais et les américains à parler français dans leurs pays ?

 

LE CHRONIQUEUR INDEPENDANT : En parlant de langue chinoise, étant allé en Chine ou pour être plus précis à Pékin pour tenter d'effectuer quelques combines, le son qui m'a le plus surpris de la part d'un rappeur francophone, c'est le titre Wo ai présent sur www.exlimes.com où tu sembles avoir chanté une chanson de Theresa Teng. Pourquoi chanter en chinois quand on fait du rap français ?

 



EXLIMES : Déjà, j'ai commencé à chanter avant de commencer à faire du rap. Puis, j'ai commencé à chanter dans mes morceaux de rap quand cela manquait de musicalité ou que c'était trop répétitif au niveau du sampling et comme on ne trouvait pas de chanteuse, moi et mon pote, on s'était mis à chanter. Mais à l'époque, Kery James faisait du ragga dans l'album de MC Solaar et Bones Thugs-&-Harmony faisait autant du rap que du chant. Pourquoi en chinois ? J'ai bien essayé en anglais, en italien et un peu en cambodgien alors pourquoi pas en chinois ? Puis, j'ai connu l'ambiance karaoké à l'asiatique et notamment à la chinoise. Pourquoi, au niveau mondial, devrait on faire primer l'anglais sur toutes les autres langues ? Moi, j'aime bien la sonorité de la langue italienne ou celle de la langue chinoise. Mais j'y pige pas grand chose. Si j'avais vécu en Corse, j'aurai peut être chanté en Corse comme Patrick BRUEL dans Corsica. Est ce que Patrick BRUEL parle corse ? Ca m'étonnerait mais on ne sait jamais.


 
LE CHRONIQUEUR INDEPENDANT : Et ton son Sur de la musique jazz...

 
EXLIMES : Mon son ? C'est exagéré ! J'ai fait que rapper par dessus une musique jazz que j'aime beaucoup, composée par John Coltrane et Duke Ellington. Par rapport à l'histoire de Sur un son jazz, j'avais entendu le début de cette musique sur une compilation de rap nommée Hip Hop & Jazz Mixtape et j'ai ensuite cherché activement la musique originale. J'aimais bien entendre le morceau de Asheru feat. Talib Kweli intitulé Mood Swing et j'aime encore l'entendre mais j'ai trouvé que cette musique méritait mieux qu'un vulgaire sample car je trouvais qu'il ne fallait rien changé à l'oeuvre initiale. Et je trouvais plutôt original de travailler ainsi car même Guru de Gangstarr n'avait pas fait cela avec Jazzmatazz, à ma connaissance. J'admets volontiers que le titre Plenty de Guru avec Erykah Badu m'a en partie inspiré dans ce titre. Mais je me souviens aussi que je m'amusais à faire du scratch sur une musique jazz d'un synthétiseur il y a très longtemps... Par rapport aux droits d'auteur, qui s'en soucie de nos jours ? J'aurai préféré demander l'autorisation mais à qui et pour quel public ? Moi, j'aime bien ce titre car il permet d'en savoir davantage sur moi.

 
LE CHRONIQUEUR INDEPENDANT : Autre chose à ajouter ?

 
EXLIMES : Puisque c'est le CHRONIQUEUR INDEPENDANT qui pose les questions, je vais répondre non, rien à ajouter mais par rapport à la Marseillaise dont tu as parlé, je vais essayer de diffuser prochainement une version soul sur www.exlimes.com. Et pourquoi pas à bientôt si je reprends mes activités artistiques. En tous les cas, merci pour l'intérêt porté à mon travail. J'ai trouvé agréable cette interview et j'ai même eu parfois le sentiment étrange d'un dialogue personnel. Ca m'a fait penser à l'interview que j'avais effectué pour Hip Hop 1D.

 
LE CHRONIQUEUR INDEPENDANT : Merci mais c'est théoriquement mon travail d'aller rechercher des informations alors j'espère que les lecteurs apprécieront. A bientôt.