Avertissement !

Faîtes très attention de la date de publication de mes articles car les évolutions sur internet sont incessantes. Apparemment, l'heure de publication est fonction de la Silicon Valley. Les "liens hypertextes" sont susceptibles de changer comme le démontre actuellement le site internet de Bernard DEBRE.

A LIRE : L'INTERVIEW DU RAPPEUR EXLIMES +Deuxième interview d'Exlimes

Voir les évolutions de l'article Comment travailler et rester dans la légalité ?

Réponse du Service Consommateur de la Seita et commentaires sur la page Avez vous lu que "fumer tue" ?






vendredi 6 juillet 2018

Le football : une passion et des fidèles

Hier après-midi, je me baladais au centre ville de Grenoble et j'ai vu beaucoup de drapeaux tricolores, de tee-shirts de l'équipe de France de football dans les rues, de maquillages ou de perruques bleu, blanc, rouge comme j'ai entendu beaucoup de bruits de klaxon après que certains aient vu à la télévision l'équipe de France gagner contre l'Uruguay en Russie. 
 
C'est impressionnant de voir le pouvoir que possède la télévision sur certaines personnes comme c'est surprenant de voir que le patriotisme en France se limite la plupart du temps à un ballon, quelques paires de chaussures, un terrain de football... quand les Français ne portent pas autant d'intérêt au fonctionnement de la démocratie.
 
Quand on y réfléchit, les footballeurs n'ont pas plus d'utilité ou de mérite que de nombreux artisans comme certains charpentiers ou certains maçons car le travail des footballeurs consiste à mettre un ballon dans une cage adverse (dont ils sont locataires en Russie) en se servant de leurs pieds.
 
Mais l'engouement pour ce sport qu'est le football sort de la rationalité pour atteindre une espèce de transcendance quasi mystique car le bakset ball, le golf, le handball, le volley ball, le ski alpin, le patinage artistique... ne sont pas moins intéressants. Je pense qu'il est plus difficile d'être un bon basketteur qu'un bon footballeur et le basket est souvent plus spectaculaire notamment avec des dunk à 360°. Sans parler des heures de travail, pour obtenir une chorégraphie impeccable sur la glace dans le cadre du patinage artistique. Non, c'est le petit ballon avec des joueurs en défense qui parfois se reposent qui est plébiscité et se retrouve associer au patriotisme. "La France a gagné" ! La France ? Ces quelques joueurs de football représentent la France quand la LCP a un faible audimat ?  
 
Des gens, même des pauvres, semblent heureux car ils voient le "royaume" de la FFF et finissent, pour quelques uns, dans l'adoration d'un Messi vu à la télévision, souvent à l'aide d'une parabole.
 
Alors, dans cette foule de supporters, je semble incohérent car suis beaucoup plus admiratif quand je vois des avions, des bâtiments, des tramways, des paquebots, de l'électricité... car taper dans un ballon, je sais faire. Certes, pas aussi bien que Zidane mais ce n'est pas Zidane en personne qui construit vos logements, vos jardins, vos transports...
 
Mais, si les fidèles du football ne vont plus à l'église à cause de leur foi dans le ballon rond, je reste admiratif de voir des footballeurs être capable de jouer collectivement quand je vois tant d'individualisme en France. Et c'est peut être de là que vient toute cette admiration : 11 joueurs parviennent à jouer collectivement dans un pays principalement composé d'individualistes. Il faudrait faire un sondage pour tenter de savoir si c'est bien cela qui entraîne une telle ferveur.  
 
En tous les cas, les bars et les brasseries comme certains commerçants profitent de cet engouement pour vendre quelques produits et services (ce qui est bon pour l'emploi) puis l'Etat en profite pour récupérer la TVA au passage et payer quelques fonctionnaires.
 
Et bien, c'est cela que j'admire le plus dans le football, des gens qui se passionne pour un sport qui n'a pas plus d'intérêt que beaucoup d'autres, que des gens soient heureux ou malheureux en voyant à la télévision un ballon entrant dans une cage, que des footballeurs réussissent à jouer de manière collective dans un pays individualiste, que des entreprises fassent du business avec de la publicité, que l'Etat capte sa part au passage, ce qui permet à des administrations et notamment des policiers d'être rémunérés.
 
Tout ça pour un ballon vu à la télévision, cela méritait un article.  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire