Avertissement !

Faîtes très attention de la date de publication de mes articles car les évolutions sur internet sont incessantes. Apparemment, l'heure de publication est fonction de la Silicon Valley. Les "liens hypertextes" sont susceptibles de changer comme le démontre actuellement le site internet de Bernard DEBRE.

A LIRE : L'INTERVIEW DU RAPPEUR EXLIMES +Deuxième interview d'Exlimes

Voir les évolutions de l'article Comment travailler et rester dans la légalité ?

Réponse du Service Consommateur de la Seita et commentaires sur la page Avez vous lu que "fumer tue" ?






mardi 10 juillet 2018

Le football ou la preuve de la supériorité de l'intelligence humaine sur les animaux ?

Certains peuvent considérer à tort que le football est un sport fait par des crétins pour des crétins mais les bêtes ou les animaux ne sont pas capables de jouer au football avec leurs propres moyens, d'en comprendre les règles et je vais vous expliquer pourquoi.

Certes, on pourrait estimer que parler de plus 140 morts au Japon, du fait des intempéries, est plus important que de parler d'un match de football entre l'équipe de France et l'équipe de Belgique mais les masse medias s'adressent à des gens pour qui le ballon rond en plastique rempli d'un gaz est plus important que la vie de certaines "fourmis".

Aucun animal n'est capable à ce jour de fabriquer un ballon rond en plastique rempli de gaz. Aucun animal n'est capable à ce jour de fabriquer des vêtements et des chaussures à crampons. Aucun animal n'est capable de faire des lignes blanches aussi droites et encore moins de fabriquer une cage de football. Aucun animal n'est capable de fabriquer un sifflet ou des drapeaux. Et pour tondre le gazon, aucun animal n'est capable de fabriquer des tondeuses. Et puis, fabriquer un terrain de football nécessite de connaître les mesures standards et aucun animal ne sait mesurer au mètre près ou au centimètre près. Aucun animal n'est capable de fabriquer des stades avec de nombreux sièges. Aucun animal n'est capable de fabriquer des caméras et de retransmettre les images à la télévision...
 
Mais quel est l'intérêt pour les animaux de faire tout cela quand leur objectif principal est de s'abreuver, de s'alimenter, de se déplacer, de découvrir leur environnement, de se reproduire, d'éduquer généralement leurs petits le temps nécessaire et de permettre à leurs espèces de ne pas disparaître ? Si un chien est capable de courir derrière un ballon ce chien reste, pour le moment, incapable de comprendre les règles du hors-jeu dans le domaine du football et si on pouvait communiquer réellement avec des chiens, est ce que cette notion de hors-jeu les intéresseraient vraiment, sans une bonne pâtée en contrepartie ? Est ce que les otaries s'amuseraient avec des ballons sans le poisson qui va avec ? 
 
Comme pour de nombreux jeux, pour jouer au football, il faut plusieurs règles car sinon, de nombreux joueurs restent devant la cage adverse en attendant l'arrivée du ballon et tant pis pour la stratégie de la défense si elle a le mérite d'exister. Le sport a donc des règles et en boxe française, on ne peut pas faire usage d'un coup de chaussure de sécurité ou d'un coup de couteau et encore moins d'un tir d'une mitrailleuse... Le football permet donc l'initiation aux règles et donc à la discipline individuelle et/ou collective.   
 
N'avez vous pas remarqué qu'en France, il y a plein de terrains de football pour les amateurs qui n'ont pas les mêmes dimensions ? Car nous ne sommes pas nés sous la même étoile, certains n'ont pas de cage, pas de filet et pas de ligne blanche, ce qui rend difficile l'application de la règle du hors-jeu.   
 
Aussi, pour organiser une coupe de France ou une coupe du monde de football, il faut être d'accord sur de nombreux aspects des règles du football comme le font la FFF ou la FIFA. Cela nécessite des organisations et des accords. Et je n'évoque pas le droits de filmer, les sponsors, les publicités ou encore les taxes diverses pour le moment.
 
Par exemple, au niveau du basket, il faut savoir que les terrains en Europe et aux USA ne sont pas constituer de la même manière, même si, selon le journal LE MONDE, il y a des tentatives d'harmonisation au niveau international : Basket-ball : les règles de la FIBA penchent vers la NBA. Si ce sujet vous intéresse, pourquoi ne pas consulter le règlement du jeu de la FFBB ? Alors, pour s'entrainer, pas facile en extérieur et puis, les nains et les enfants ne peuvent pas dunker, sur la plupart des terrains, à moins d'utiliser un trampoline....
 
Ce qui est admirable dans le sport collectif et surtout le football (car il y a 11 joueurs par équipe), c'est cette possibilité de "jouer collectif" alors que la plupart des pays capitalistes, surtout la France, favorisent une mentalité individualiste. Là, où l'on trouve encore plus de travail d'équipe et de cohésion, c'est dans la musique classique puisque pour obtenir un orchestre symphonique, il faut différents musiciens qui jouent à chacun leurs tours sans suivre un BPM (Beat Per Minute) constant. Cependant, dans la musique classique, il y a un chef d'orchestre qui prépare les musiciens afin d'obtenir la musique la plus parfaite possible alors que dans le football, les joueurs doivent prendre des initiatives en fonction de nombreux aléas, malgré la présence d'un entraîneur. Si l'entraîneur disait aux joueurs d'aller à droite ou à gauche, l'équipe adverse pourrait connaître la stratégie.
 
Puis derrière, le football, il y a tout une partie business : vente de tee-shirt, vente de bières dans les bars, publicité à la télévision, vente de places dans le stade, fabrication de stades (Stade de France), agents de sécurité à l'entrée, caméramans, journalistes sportifs, paris sportifs... et bien évidemment, les Etats n'oublient pas de prélever un pourcentage sur tout cela, notamment pour permettre aux policiers d'être présents si nécessaire... mais pas seulement.
 
Alors, on comprend que derrière ce sport aux règles qui pourraient sembler un peu stupide se cache des mathématiques (métrage, paris, vente, taxes...), différentes compétences industrielles, des organisations et donc toute une complexité économique. La natation est déjà moins soumises aux règles... 
 
Cependant, est ce qu'il est plus intelligent de passer son temps devant une télévision ou sur un terrain de football au lieu de découvrir la variété des espaces naturels sur terre comme le font certains oiseaux ? Est ce que l'intelligence se mesure à la capacité de fabriquer de manière industrielle comme par exemple les armes de destruction massive ou bien se mesure t-elle à la capacité de permettre à la vie de perdurer et aux espèces de se reproduire ?   
 
Et au final, que sont l'intelligence et la bêtise ? Et pourquoi accepter des règles dans le football quand on ne veut pas en appliquer en économie ?  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire