Avertissement !

Faîtes très attention de la date de publication de mes articles car les évolutions sur internet sont incessantes. Apparemment, l'heure de publication est fonction de la Silicon Valley. Les "liens hypertextes" sont susceptibles de changer comme le démontre actuellement le site internet de Bernard DEBRE.

A LIRE : L'INTERVIEW DU RAPPEUR EXLIMES +Deuxième interview d'Exlimes

Voir les évolutions de l'article Comment travailler et rester dans la légalité ?

Réponse du Service Consommateur de la Seita et commentaires sur la page Avez vous lu que "fumer tue" ?






samedi 14 juillet 2018

La recherche d'un ou plusieurs maître(s)

Beaucoup de gens ne veulent pas avoir de responsabilités et, pour cette raison, recherchent un ou plusieurs maître(s) dont ils chantent les louanges quand tout va bien mais dont ils recherchent la destitution quand cela ne correspond pas à leurs espérances. Cette mentalité de vouloir diviser le monde en deux catégories qui seraient les dominants et les dominés est une mentalité hostile à l'autonomie ou à l'indépendance individuelle. Hélas, beaucoup de fonctionnaires ont ce logiciel de "la lutte des classes" dans leurs gestions quotidiennes, ce qui au passage freine le développement de certaines activités lucratives ou non-lucratives dont les fonctionnaires sont pourtant tributaires, qu'ils en soient conscients ou non.      
 
Il est certes évident qu'un enfant ne peut savoir ce qui est bien ou mal et a besoin d'avoir des référents pour se construire sinon, il risque de mettre ses mains dans de l'eau bouillante, de mettre ses doigts dans des prises électriques, d'uriner n'importe où dans la rue, de se jeter du haut d'un immeuble avec une cape de Superman... Mais ce n'est pas parce qu'un enfant a besoin d'éducation pendant des années qu'il ne doit pas apprendre à parler, à écrire, à entendre, à lire et agir sauf à vouloir développer le nombre de "sauvageons". Il y a donc une transition indispensable entre le stade de l'enfance et le stade de l'adulte or, certains semblent ne pas le comprendre ou ne pas vouloir le comprendre, en considérant qu'il existerait des "enfants rois". 
 
Certains pensent que les Juifs sont nos maîtres et deviennent philosémites s'ils obtiennent des faveurs de la part de nombreux Juifs quand d'autres deviennent antisémites quand ils n'ont droit qu'au mépris d'une multitude de Juifs. Je ne suis ni philosémite, ni antisémite et j'essaye d'être maître de moi-même mais en ne négligeant pas le contexte dans lequel j'évolue.
 
Considérer que les Juifs sont nos maîtres, c'est déjà refuser de voir qu'il n'y a une trop grande diversité d'opinions chez les Juifs et c'est croire être en capacité de définir le mot Juif. Si Alain SORAL veut prendre des Juifs pour maîtres, comment peut il concilier les orientations de Moïse, Jésus, Elie Semoun, EricZemmour, Jacques Attali, Michael Youn, le Rav Dynovsisz... ?
 
Concernant le Rav Dynovisz, que je vous invite vivement à entendre sur son site internet, celui-ci estime, sauf erreur de ma part, qu'il ne faut pas penser d'abord à soi mais aux autres pour prendre le bon chemin. Si je me trompe à ce sujet, n'hésitez pas à laisser à commentaire. Mais peut être a t-il vécu dans une communauté qui le finançait pour étudier la Thora, le Talmud, le Zohar... cependant, quand on n'est pas financé pour effectuer des études bibliques, coraniques, constitutionnelles ou autres... la première des obsessions est de savoir comment payer son loyer, payer l'électricité, remplir son frigidaire, faire à manger, se laver... Ces choses peuvent paraître d'une fiable importance lorsqu'on reçoit des financements pour étudier ou faire des recherches mais le regard porté est très différent quand il faut faire des dépenses diverses et variées pour tenter de conserver la santé. L'eau, la nourriture, le chauffage... sont indispensables à la santé. Donc, avant de vouloir penser aux autres, il faut déjà être capable de s'assumer personnellement et c'est ici que la théorie des exploiteurs et des exploités est la plus grande débilité d'une grande partie de l'humanité.
 
Pour dominer, il faudrait avoir confiance dans les dominés, obtenir d'eux les bonnes informations afin de prendre les meilleures décisions, les gérer convenablement pour que le travail soit réalisé correctement, se fier aux conseils des gens de terrain qui ont parfois du mal à remonter... et non, je ne suis pas un dominant et ne cherche pas à le devenir.
 
Mais je fais tout ce qu'il est en mon pouvoir pour ne pas être un dominé ou un assisté car j'estime que cela correspond à une attitude puérile, à l'opposé de mon opinion anarchiste que je considère une attitude adulte. Tous ces petits chefs locaux, contents de leurs petits pouvoirs, veulent en abuser afin de maintenir cette minable "lutte des classes" et empêcher tout développement de la réelle démocratie, essentiellement directe. Ils ne s'intéressent pas aux idées politiques et prétendent avoir un avis mais "l'opinion publique n'existe pas".
 
La recherche d'un ou plusieurs maitre(s) nécessite de perdre énormément de temps à lire et entendre des gens aux opinions divergentes et l'intérêt de toutes ces études est justement de se faire son opinion, indépendamment de celle des autres.
 
Toutefois, cela ne doit pas nous faire oublier les rapports de force car que signifie l'indépendance ou l'autonomie quand certains ont pour obsession de dire que "c'est interdit" ou "c'est illégal" ou encore "c'est pas bien" sans jamais citer la moindre source de leurs prétendues interdictions ou avertissements. Il faudrait les croire sur paroles ou sur écrits mais il y a tellement d'éléments aussi inutiles que nuisibles dans de nombreuses déclarations que si le rapport de force est en ma défaveur, j'essaye de contourner l'obstacle dans la mesure du possible. Moi, je ne recherche pas un maître.
 
Oui, je pourrai accuser les Juifs, les Francs-maçons, le diable, le bon dieu, un démon, le président de la république, un ange déchu, des forces maléfiques... et pourquoi pas les français qui font des gosses au lieu d'adopter des chiens à la Société Protectrice des Animaux ? Car, dans l'objectif dominants et dominés, un chien vous obéira si vous le dressez correctement et vous serez en mesure de jouir de votre pouvoir de domination... La belle affaire !
 
La démocratie, ça s'apprend en formant des gens à être capables de penser, de parler, d'écrire et d'agir par eux-mêmes et certainement pas en leur apprenant la venue d'un homme providentiel qui probablement ne viendra jamais. Un homme seul ne peut pas résoudre tous vos interminables conflits et il faut avoir beaucoup d'espoir pour ne serait ce qu'y songer.
 
Je milite pour que les gens prennent leurs responsabilités mais ils sont tellement peur de se débarrasser de la Bible, du Coran ou de l'Être suprême comme le démonte le billet d'un dollar, leur monnaie papier de référence.
 
Je ne dis pas qu'il n'y a des phénomènes inexplicables mais je ne cherche pas à les expliquer car j'ai assez perdu de temps à essayer de comprendre chez les uns et chez les autres pour m'apercevoir que cela n'était que pure perte de temps. Donc, je laisse aux mystères aucune réponse.  
 
Donc, ne soyez pas dérangés si je veux profiter de mon existence et si vous voulez on peut parler ensemble de la bible, du coran, de la constitution, des lois, des décrets, de l'organisation judiciaire... et on verra qui voudra arrêter le premier parce que je peux parler de ces sujets pendant des années. Si le restaurant est vide, pourquoi pensez vous qu'il est complet ? Si vous empêchez les clients de venir, vous allez perdre votre travail et découvrir les "joies" de l'ARE, du RSA, des minimas sociaux...
 
Le 14 juillet devrait être une belle fête, en l'honneur d'une révolution proclamant des principes simples, pour ne pas dire simplistes, mais certains aiment bien les ambiances pourries et c'est leur manière de faire la fête. Il était possible "d'aller plus haut" mais comment trouver le bon site météorologique ? Pour l'enfant que j'étais, c'était bien la déclaration de 1789 mais pour l'adulte que je suis devenu, c'est un texte minable cependant, on ne s'intéresse pas à des choses complexes sans passer par des choses qui paraissent simples. Tout dépend du regard porté et, vu l'état d'esprit de certains, j'ai préféré aller manger du bœuf français chez McDonald's pour fêter le 14 juillet car le drapeau américain est également tricolore. Or, que serait la France et les USA sans les galeries La Fayette ?          

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire