Avertissement !

Faîtes très attention de la date de publication de mes articles car les évolutions sur internet sont incessantes. Apparemment, l'heure de publication est fonction de la Silicon Valley. Les "liens hypertextes" sont susceptibles de changer comme le démontre actuellement le site internet de Bernard DEBRE.

A LIRE : L'INTERVIEW DU RAPPEUR EXLIMES +Deuxième interview d'Exlimes

Voir les évolutions de l'article Comment travailler et rester dans la légalité ?

Réponse du Service Consommateur de la Seita et commentaires sur la page Avez vous lu que "fumer tue" ?






lundi 23 juillet 2018

Annulation de baptême ou excommunication

En 1986, c'est à dire à l'époque où "j'ai jouer à la police" selon mon premier journal, j'ai été baptisé par un prêtre ou un curé que je ne connaissais pas dans une paroisse à Epinay-sur-Seine en Seine-Saint-Denis, dans le quartier d'Orgemont, comme le démontre la photo sur votre gauche. On m'avait promis des cadeaux, alors pourquoi pas. C'était peu de temps avant que je devienne "leader de la révolution" pour la célébration du bicentenaire de la révolution... Au passage, je suis né en 1978, pas en 1789 ! Mais quand on me demandait si je voulais faire ma communion et autres étapes du genre, je refusais or, ni ma famille, ni l'Eglise ne m'ont forcé à dessiner un Dieu que je ne connaissais pas ou même de faire le signe de la croix. Je n'ai jamais aimé ce "symbole de vie" qui ressemblait à un "symbole de torture". Par contre, j'étais obligé d'aller à l'école pour entendre parler de la glorieuse révolution française très souvent. Pour moi, Dieu, avec sa barbe blanche, ressemblait trop au Père Noël pour que j'y crois. Je considérais que c'étaient de "fausses légendes" comme je l'écrivais dans les années 1990.
 
Cependant, à force d'entendre parler de religions à l'école mais aussi de la part de mes camarades, j'ai voulu démontrer la fausseté de ces religions et pendant plusieurs années, j'ai étudié avec acharnement la Bible et le Coran que je connais mieux que certains juifs, chrétiens et musulmans. A ma plus grande surprise, j'étais devenu monothéiste pendant quelques années mais dans une orientation œcuménique. En 2011, dans un livre intitulé "Le XXIème siècle sera religieux..." (attention aux 3 points et à la dernière phrase du livre), je déclarais avoir "foi en Dieu". Mais ma page préférée de ce livre est la page 4 "Avant propos et remerciements" dans lequel se cache un code secret assez facile à trouver si le texte n'est pas traduit dans une langue étrangère. Bien évidemment, je pourrai argumenter contre ce livre que je n'ai pas édité mais je n'en vois pas l'intérêt puisque, justement, il n'a pas été publié. A l'époque, j'étais monothéiste mais certainement pas catholique.
 
En 2012 ou en 2013, après des années d'étude des religions en langue française, j'étais enfin parvenu à détruire intellectuellement ces religions monothéistes et en février 2013, j'avais décidé de brûler une traduction de la bible et une traduction du coran. Je n'ai pas détruit de textes en latin, en grec, en hébreux... mais j'ai détruit des traductions en français. Je ne suis pas un spécialiste des langues étrangères et la Bible en hébreux, par exemple, pourrait contenir un code secret selon Michael DROSNIN quand certains s'interrogent sur le sens de Alif, Lam, Mim... Je ne vais pas apprendre toutes les langues du monde pour tenter de comprendre le monde. La Bible et le Coran ne proviennent pas de France alors que Voltaire et Proudhon étaient français.
 
En 2015, le Tribunal de Grande Instance du MANS a cru bon de considérer que j'avais adhérer à des voix supérieures comme je l'ai indiqué dans de nombreux articles :
 
Aussi, suite à cette décision prétendant que j'avais adhéré à des "voix supérieures" alors qu'en 2015, j'étais agnostique depuis plusieurs années, j'ai récemment décidé de demander l'annulation de mon baptême ou de demander mon excommunication. J'ai donc tenté de contacter par mail, par téléphone l'Eglise Sainte Cécile d'Epinay-Sur-Seine mais je n'ai obtenu aucune réponse pour le moment or, certains pourraient croire que ces "voix supérieures" sont celles de la Sainte Trinité... J'ai tenté de contacter le diocèse de Paris mais aucune réponse pour le moment. J'ai tenté également de contacter la Grande mosquée de Paris mais aucune réponse non plus. Veulent ils tous ressembler au ciel et aux nuages en gardant le silence ?
 
Ce matin, je suis aller dans deux Eglises à Grenoble. Bien évidemment, dans la première, il n'y avait pas de curé ou de prêtre, comme d'habitude. J'ai demandé à une dame présente comment on pouvait rencontrer un curé ou un prêtre et elle m'a conseillé d'aller à la basilique en suivant la ligne B du Tramway de Grenoble. Je suis donc allé à l'Eglise située devant la station Notre Dame Musée de la ligne B située, semble t-il, à proximité de la Place de la Bérulle et non seulement, il n'y avait ni curé, ni prêtre mais j'étais tout seul là-dedans. Si vous regardez le papier "ACCUEIL" et bien, les chaises sont vides... De toute manière, partout où je suis allé les rabbins et les curés me fuyaient comme si j'avais une maladie. Alors, les "voix supérieures", il va falloir que la République Française m'explique ce que cela signifie ! Mais JUDAS m'a aidé à effectuer ces démarches digne d'un anarchiste agnostique... Merci pour sa cohérence !   

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire